Tag Archives: REP

Tract de QUIMPER, Avril 2017

A l’heure où la négociation statutaire s’enlise , la situation du SPIP de Quimper se dégrade. Une nouvelle affectation des mesures est organisée suite à la prolongation d’un arrêt maladie . Depuis l’été 2016 nous constatons une diminution de l’effectif de l’antenne de Quimper qui est passé de 13 à 10 CPIP . Pour Août 2017 nous ne seront plus que 8 CPIP ( deux départs en retraites programmés, un congés maternité ) avec un nombre de mesures qui reste inchangé soit près de 1000 mesures, sans compter les enquêtes et les permanences ( BEX ESR ) .

Ci-joint la version imprimable du document Tract Quimper avril 2017

Comme il est préconisé à chaque absence de plus de 30 jours , chaque agent se voit attribué un certain nombre de mesures du collègue absent , ce qui suppose une surcharge conséquente de travail Soit, à partir d’août 2017 chaque CPIP présent aura en charge prés de 120 mesures , tout en continuant à assurer les permanences de service .

Face aux exigences accrues des magistrats , à la charge exponentielle des écrits , à la recrudescence des formations obligatoires , aux groupes de travail ( méthodologie, comités de pilotage ) nous avons le sentiment de ne plus pouvoir maîtriser notre travail , sans être entendu par une direction qui déserte le service , méthode au combien efficace pour éviter toute concertation face aux problèmes .

Depuis juin 2012 , nous devons faire face à une présence discontinue de cadre et à un manque cruel de politique de service . La seule orientation de la direction semble être de nous rappeler que le SPIP est un service public dont il convient d’assurer la continuité .

En conséquence , ne faudrait-il pas nous indiquer les orientations avec clarté , définir les priorités pour des secteurs surchargés et recevoir soutien et reconnaissance de la part de notre direction .

Les recommandations des REP du 20/01/2010 en son article 29 préconisent : « les effectifs des Services de probation doivent être suffisants pour qu’ils puissent assurer pleinement leur mission . Le nombre de dossiers que chaque agent a à traiter doit lui permettre de surveiller , guider et assister efficacement les auteurs d’infraction , de manière humaine et, si cela est approprié, de travailler avec leur famille et , le cas échéant , les victimes. Si la demande est excessive , il est de la responsabilité de la direction de chercher des solutions et d’indiquer au personnel les tâches prioritaires . »

 

Nous nous en éloignons de plus en plus .

Nous constatons et déplorons le manque cruel de méthodologie de la part de la direction qui décide au mépris des agents , sans prendre soin de les écouter , en stigmatisant les absents .

Aussi nous demandons le rétablissement des réunions de service tous les 15 jours ( actuellement une fois par mois voire tous les deux mois ) .

nous demandons à connaître les démarches en cours pour obtenir un CPIP placé et des vacataires

nous demandons une réunion avec la direction du SPIP et les magistrats afin d’établir une stratégie cohérente dans le suivi des PPSMJ durant cette période de transition qui devrait se prolonger jusqu’au septembre 2018 dans la version optimiste .

L’Equipe des CPIP Antenne Quimper

SPIP 24 SPIP des centres de détentions de Dordogne : au bord de l’asphyxie !

Courrier intersyndical CGT et SNEPAP

Mme la Directrice Interrégionale,

 

La situation du SPIP dans les deux centres de détention de la Dordogne n’est plus tenable :

CENTRE DE DETENTION DE MAUZAC

Nous, les CPIP de MAUZAC, reconnaissons être coupables :

– des locaux exigus et dégradés

– des conditions d’accueil des partenaires et stagiaires

– des conditions d’accueil des acteurs de la pluridisciplinarité en SPIP

– du contre-appel de GENESIS et du report des convocations d’entretien

Lire la suite

SPIP 56 R. E. P. ou l’art de bien choisir sa Règle !

Mardi 10 mars 2015 : grande réunion départementale au SPIP 56, pour recevoir « la
bonne parole » de la DI et surtout bien comprendre que les REP sont un outil essentiel dont il faut savoir se saisir (et oui, même si on a le nez dans le guidon et pas le temps pour lever la tête…) . Sur les pistes de réflexion développées par nos éminences grises, citons, entre autre, le développement des VAD, la formation permanente des travailleurs sociaux…Certitude absolue : la volonté d’asseoir la position des SPIP est une volonté politique et , même si elle ne se décrète pas, nous pouvons compter sur l’appui permanent du Directeur Interrégional. La preuve, s’il en faut, la DI de Rennes serait la seule, à avoir choisi d’associer de cette manière les personnels à ce grand brain-storming. Lire la suite

SPIP 49 – Règles Européennes relatives à la probation : Épisode 4 le retour de la DISP

Résumé des épisodes précédents : Lors d’une réunion organisée au service le 13 novembre dernier par la DISP de Rennes et consacrée aux Règles européennes relatives à la probation (REP), la très grande majorité des agents du SPIP du Maine-et-Loire a décidé, après la lecture d’une déclaration liminaire, de quitter la salle pour dénoncer la dégradation de ses conditions de travail. L’Administration a sanctionné ces 23 mutins d’une retenue sur salaire d’un trentième.

Lire la suite

SPIP 94 – LE TRI SELECTIF SELON LA DAP !

Dès demain, le SPIP du Val-de-Marne travaillera à son tour sur les Règles Européennes de Probation…

La CGT SPIP 94 tient tout d’abord à souligner qu’elle partage largement les principes et recommandations posés par les Règles Européennes de Probation de 2010.

Cependant, ces 108 règles ne forment un ensemble cohérent que si elles sont mises en place dans leur globalité.

Lire la suite

DECLARATION LIMINAIRE REP SPIP BASSE NORMANDIE

Déclaration liminaire

Formation REP – 5 février 2015

La CGT trouve intéressante le fait de travailler en équipe sur les REP dans le cadre d’une journée banalisée et ainsi réfléchir à nos missions et méthodes d’intervention. Cependant, nous relevons d’emblée un paradoxe : il s’agit d’une formation dirigée et non d’un groupe de travail. Cette formation laisse donc l’illusion aux agents de pouvoir s’exprimer sur leurs pratiques, et ainsi éviter le fiasco du DAVC, alors que tout est déjà écrit et formaté par la DAP, sous couvert d’une méthode plus que contestable.

Ainsi, face à un discours monolithique, nous nous permettons d’introduire des éléments contradictoires, toujours nécessaire pour un débat constructif. Je précise que nous resterons à cette journée de formation mais soutenons nos collègues d’Angers, sanctionnés seulement pour avoir voulu vous alerter sur leur manque de moyens. Preuve que rien ne change dans notre administration. Lire la suite

Un trentième pour les mutins d’Angers La sanction n’a pas tardé à tomber Épisode 3

Résumé des épisodes précédents : La très grande majorité d’agents du service a décidé de
quitter la salle lors d’une réunion organisée le 13 novembre dernier par la DISP de Rennes et consacrée aux Règles européennes relatives à la probation (REP). L’Administration a décidé de sanctionner les 23 mutins d’une retenue sur salaire d’un trentième. Lire la suite