Articles de la catégorie: Communiqué local

La CAP, tu l’aimes ou tu la quittes

La CAP, tu l’aimes mais tu la quittes
ou c’est bien parce que tu l’aimes que tu la quittes

Madame la Directrice,

la cap, tu l’aimes ou tu la quittes

Votre dernière injonction du jeudi 13 juillet à 18h16 prouve une nouvelle fois le peu de
considération que vous portez à vos agents et l’absence de dialogue social dans votre, Notre Service au détriment des Risques Psycho-Sociaux.
Vous nous rappelez que nous « devons assister à la CAP jusqu’à sa clôture », la circulaire ARTT « permettant aux CPIP de récupérer les heures effectuées et de bénéficier d’heures supplémentaires sur validation du responsable hiérarchique ».
Une petite leçon de sémantique s’impose.
Devoir : Obligation particulière imposée par la morale, la loi, un règlement, les conventions sociales.
Permettre : Donner à quelqu’un le pouvoir, le droit de faire quelque chose, d’agir de telle ou telle manière.
En définitive, la circulaire ARTT nous donne le choix de récupérer les heures faites au delà de 36h semaine, de quitter après 17h, de travailler jusqu’à 18h30 et de demander l’autorisation pour effectuer des heures supplémentaires.
Rien ne nous oblige à tout cela.
Le choix des horaires variables tel que validé par la DISP dans notre charte des temps ne nous lie pas à l’ordre du 13 juillet.
Nous aurions pu vous le réexpliquer si, comme à l’accoutumée, vous ne nous méprisiez pas en nous envoyant un tel mail à 18h16, veille d’un jour férié, d’un week-end et de votre départ en congé, en espérant qu’on s’y soumette. Ce temps là est révolu. Nous vous le répétons.
Le texte qui régit la CAP, l’article 712-5 du CPP alinéa 3, indique que « le SPIP y est représenté ».
Il ne mentionne pas la présence obligatoire du CPIP.
Il en est de même pour la présence en CPU. (circulaire du 18 juin 2012)
La fiche de poste du DPIP éclaire sur ce point en ce qu’elle prévoit que le DPIP assure la
représentation du DFSPIP et la communication avec les autorités judiciaires.
Si une personne doit assister à la CAP jusqu’à la clôture, c’est bien vous.
De même, force est de constater que la lecture du tableau des permanences (CAP, CPU, respecto) de septembre interroge puisque le nom du DPIP, intégré jusque là sur le tour avec les CPIP, n’y figure plus. Notre mauvais esprit nous laisse à penser qu’il s’agit là d’une petite vengeance faisant suite à notre dernier écrit syndical…

Alors, DPIP où t’es ? DPIP où t’es ?
Vous nous parlez sans cesse de l’intérêt des détenus quand on fait part de notre intention de quitter la CAP avant la fin.
Pensez vous que l’étude de leurs situations à une heure si tardive garantisse l’exercice d’une justice sereine et équitable ? L’intérêt des détenus et l’égalité de traitement n’apparaissent-ils pas d’ores et déjà rompus avec ce type d’organisation en CAP ? Nous ne vous ferons pas l’offense de vous rappeler que l’ensemble des membres de la CAP s’émeuvent de cette situation.
Nous exigeons qu’une solution rapide, respectant le droit des agents, soit trouvée.
Cette situation ordonnant aux agents de rester après 17h, et après l’amplitude horaire maximale, est inacceptable d’autant plus dans un service carencé en personnel.

Dépêche AFP de dernière minute

Après un relais à 18h30 par le DPIP de permanence, la CAP du 17/07 s’est achevée à ….
21h00 !!! non mais allô quoi !

Vivement les prochaines CAP des 31/07, 7/08, 10/08, 21/08, 25/08 et 28/08 !

L’intersyndicale
Mont-de-Marsan le 18/07/2017

LUTTE CONTRE LA SURPOPULATION CARCERALE, RESPECT DE LA DIGNITE DES PERSONNES DETENUES ET CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS La CGT insertion probation à l’offensive !

Aujourd’hui se tient une audience inédite, symbolique et cruciale devant le Conseil d‘Etat. Cruciale pour le combat pour le respect de la dignité des personnes,

Cruciale pour la lutte contre la surpopulation carcérale,

Cruciale pour le combat pour l’amélioration des conditions de travail des personnels pénitentiaires,

Inédite parce que c’est la première fois que la CGT insertion probation ainsi que la CGT SPIP 94 se joignent à une procédure contentieuse devant le Conseil d’Etat auprès de l’OIP pour la défense de ces combats.

Inédite et symbolique pour la CGT pour affirmer haut et fort : OUI les conditions de travail des personnels sont intrinsèquement liées aux conditions de détention des personnes détenues ! Et inversement OUI les conditions de détention pour les personnes détenues sont aussi liées aux conditions de travail des personnels.

Version imprimable du Communiqué CGT insertion probation et CGT SPIP 94 Conseil d’Etat recours OIP Fresnes

Lire la suite

Inauguration du nouveau SPIP 93 : De mauvais augures…

De mauvais augures…

Version imprimable Inauguration SPIP 93

Depuis Mars 2017, après un déménagement épique, le milieu ouvert du SPIP 93 s’est installé à Saint-Denis.

 

Les difficultés de ce Service depuis longtemps dénoncées par la CGT SPIP 93 perdurent voire s’aggravent !

 

La CGT profite de cette inauguration pour les rappeler :

– absence d’un poste d’agent d’accueil pérennisé

– problèmes de sécurité

– sous-effectif chronique des agents administratifs, des cadres, des agents PSE et, évidemment, des CPIP ! Lire la suite

Le SPIP 40 : en Marche ou Crève

Nous pensions avoir touché le fond après la « réquisition » de notre direction pour se rendre à une interview de PELERIN MAGAZINE le 04/07/2017, et bien non….

Version imprimable SPIP 40 en marche ou crève

La direction du SPIP des Landes ne se fixe désormais plus aucune limite dans la maltraitance des agents et dans un mode de gestion de service autoritaire au mépris des textes encadrant le droit des agents.

Après une gestion des plus hasardeuses des ressources humaines sur l’antenne mixte de Mont de Marsan, le pôle milieu fermé s’est retrouvé en carence de personnels. Il a donc été décidé que, lors des CAP, le DPIP relaie le CPIP après 17 heures afin que chacun se recentre sur son cœur de métier : l’accompagnement des PPSMJ aux CPIP et la représentation au DPIP. Ce point a fait l’objet d’un audit diligenté par la DISP de BORDEAUX, suite à l’absence du cadre et au départ de CAP de la collègue CPIP à 17h00. Audit dont nous attendons toujours les conclusions. Lire la suite

Lettre ouverte intersyndicale DI de Paris : SPIP 92 : obligation des permanences arrivants !

Monsieur le directeur interrégional des services pénitentiaires de Paris

 

2Version imprimable de la lettre intersyndicale

Le directeur du SPIP des Hauts de Seine a   demandé par note de service en date du 29 juin 2017 diffusée en toute fin d’après midi le vendredi 30 juin 2017 à «l’ensemble des CPIP du Milieu Ouvert présents d’effectuer chacun une permanence arrivant à la maison d’arrêt entre le 10 juillet et le 10 septembre 2017.» Lire la suite

lettre ouverte intersyndicale au DI de Toulouse : Situation de Muret

 

Lettre ouverte à Monsieur le Directeur Interrégional

Version imprimable muret05072017

Monsieur le Directeur Interrégional,

Le 06/06/2017, nous vous faisions part de nos difficultés quant à nos conditions humaines et matérielles de travail.

A ce jour, malgré des promesses, nos conditions matérielles ne se sont nullement améliorées.

Les conditions humaines se dégradent.

Le contrat de notre assistante culturelle dont on nous promet depuis des mois son renouvellement, arrive à échéance le 7 juillet 2017.

A ce jour, nous ne savons officiellement pas si elle va bénéficier d’un nouveau contrat et si oui à partir de quand…

Comment peut-on laisser des personnels en attente de réponse à 2 jours de la fin du contrat et ne pas s’interroger sur leur situation personnelle ? Lire la suite

SPIP 31/09 : RPS : Lettre ouverte au DI de Toulouse

Une lettre ouverte intersyndicale (CGT insertion probation, Snepap et Cfdt) à l’attention du DI de Toulouse sur la situation très préoccupante au SPIP 31/09.
L’ensemble des personnels, syndiqués et non syndiqués, a souhaité vous alerter sur cette situation tant du point de vue de la charge de travail et donc des ressources humaines que des risques psycho sociaux modérés à élevés sur plusieurs antennes. A cet égard vous trouverez en pièce jointe un courrier à la DFSPIP 31/09 portant analyse des questionnaires et évaluation des RPS au sein de ces antennes ainsi que les tableaux d’évaluation des RPS.
Pour lire la suite cliquer ICI lettre ouverte DI (1)

Intersyndicale SPIP 24 : SOS d’UN SPIP EN DETRESSE

Version imprimable situation de Mauzac 21 juin 2017

SOS D’UN SPIP EN DETRESSE

Monsieur le Directeur Interrégional,

Depuis plusieurs mois nous alertons notre hiérarchie et notre direction interrégionale sur la situation critique de l’antenne de Mauzac.

Aujourd’hui nous constatons que nos craintes se sont avérées exactes et ce plus vite que prévu. L’équipe s’est réduite à 2,6 CPIP (aulieu de 5) pour une population de 340 détenus avec des profils de dangerosité élevée. Chaque CPIP a donc 130 dossiers en charge au lieu des 60 préconisés. Cette situation amène les agents à se retrouver seuls régulièrement : congés, mercredis, CAP… Lire la suite

« Older Entries