Articles de la catégorie: Non classé

Vidéo et guide explicatif de la CGT Insertion Probation : ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES, COMMENT ET POUR QUELLES INSTANCES VOTE-T-ON?

Vidéo et guide explicatif de la CGT Insertion Probation :

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES,

COMMENT ET POUR QUELLES INSTANCES VOTE-T-ON?

 

Le 6 décembre 2018 auront lieu les élections professionnelles dans la fonction publique. Vous avez des interrogations sur les différentes instances pour lesquelles vous votez et le processus de vote par correspondance?

Trouvez ci-dessous une vidéo et un guide explicatif proposés par la CGT Insertion Probation, pour que chacun puisse appréhender le déroulement et les enjeux du scrutin.

Le guide explicatif est à télécharger ici : DOC ELECTIONS (1)

 

                                                       ——————————————————

Quels sont les différents scrutins et à quoi correspondent ils ?

Les personnels des SPIP votent pour 5 scrutins selon la fonction qu’ils exercent au sein du service.

1. La CAP (commission administrative paritaire)

Chaque personnel vote en premier lieu pour la CAP du corps auquel il appartient. Ainsi :

Corps d’appartenance

CAP correspondante

Agents PSE / Surveillants pénitentiaires en SPIP

CAP des corps d’encadrement et d’application

Adjoints administratifs

CAP des adjoints administratifs

Secrétaires administratifs

CAP des secrétaires administratifs

Assistantes de service social

CAP des assistantes de service social

CPIP

CAP des CPIP

DPIP et DFSPIP

CAP des DPIP

→ Pour voter, il faut être titulaire avant les élections professionnelles.

Contractuels

Commission consultative paritaire

2. Le CT SPIP (comité technique des SPIP)

L’ensemble des personnels en SPIP vote pour le CT SPIP. Il s’agit de l’instance de dialogue social nationale au niveau des SPIP. Y sont étudiés tous les textes qui touchent aux conditions d’exercice et missions des personnels en SPIP (réforme statutaire, RIFSEEP ou RPO par exemple).

3. Le CTI (comité technique interrégional) : Il s’agit de l’instance de dialogue social au niveau interrégional.

Tous les personnels votent encore pour les CTI. L’ensemble des personnels pénitentiaires (personnels de surveillance, Lieutenant, DSP , personnels en DISP, Pôles PCS ou ACP) et personnels en SPIP votent pour ce scrutin. 

Compte tenu de la faible proportion de personnels en SPIP sur la masse des personnels en établissement hors SPIP, les points traités en CTI relèvent malheureusement peu souvent des conditions d’exercice en SPIP.

Toutefois, les votes pour les CTI conditionnent les CT locaux ou départementaux au sein des SPIP. Ainsi, voter pour le CTI revient à voter pour la représentation au niveau local. Les CT locaux ayant un impact immédiat sur l’organisation du service locale ou départementale, ce scrutin est donc très important.

4. Le CHSCTM (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Ministériel)

Tous les personnels en SPIP votent également pour cette instance.

Qu’est ce que signifie Ministériel ? Cela signifie que cette instance regroupe les trois directions du Ministère de la Justice : les Services Judiciaires, la PJJ et la DAP. Y sont étudiées toutes les questions relatives à la souffrance au travail, l’hygiène, la sécurité et le respect des droits élémentaires des agents. Il ne s’agit pas que d’un état des lieux et d’un règlement des problématiques. Le CHSCTM comprend de multiples groupes de travail qui visent à impulser une réelle politique de prévention des risques psycho sociaux au sein des services. La menace de disparition des CHSCTM dont les compétences seraient fusionnées avec le CTM serait donc fortement préjudiciable aux agents.

5. Le CTM (Comité Technique Ministériel) : Il s’agit de l’instance de dialogue social au niveau ministériel (donc regroupant les trois branches). Les listes sont donc composées de représentants syndicaux de chaque branche. Tous les textes statutaires doivent être validés en CTM, aussi bien les réformes que les textes qui touchent au statut des fonctionnaires (création de statut de psychologue par exemple ou PPCR ou RIFSEEP).

Au delà du fait qu’il s’agit de l’instance ministérielle, ce scrutin emporte d’autres conséquences, importantes pour l’exercice syndical. Le nombre de voix au CTM définit pour chaque organisation syndicale les moyens syndicaux qui seront les siens jusqu’aux prochaines élections (moyens financiers puisque l’Administration dote les organisations de moyens mais surtout de décharges d’activité de service, indispensables à l’exercice syndical afin de pouvoir se rendre à la rencontre des collègues, les accompagner dans leur activité syndicale ou lorsqu’ils rencontrent des difficultés, rédiger des écrits, répondre aux attentes des agents par mail ou téléphone, étudier les textes afin de protéger et informer les agents sur de nouvelles méthodes de travail que voudrait imposer l’Administration…).

Pourquoi et comment faire pour voter ?

Pourquoi voter ? Voter, c’est décider quelle organisation syndicale représentera vos intérêts dans les différentes instances. Ne pas voter revient à prendre le risque d’être représenté au sein des différentes instances par des organisations qui ne luttent pas pour la défense de vos intérêts ou de la vision de votre métier et des missions que vous exercez au quotidien.

Comment voter ? Chaque agent reçoit un « kit de vote », c’est à dire un matériel lui permettant de voter et les professions de foi de chaque organisation syndicale pour chaque scrutin.

Les personnels des SPIP votent tous par correspondance. Il n’y a donc pas de bureau de vote avec isoloir au sein des SPIP, peu importe leur taille.

En pratique : Le système de vote peut apparaître rebutant pour certains même s’il est finalement simple. Chacun des 5 scrutins est de couleur différente. Chaque agent reçoit donc des bulletins de vote et enveloppe de 5 couleurs différentes. Il faut glisser le bulletin de vote dans une petite enveloppe (les enveloppes sont assimilables aux poupées russes) anonyme. Il faut ensuite glisser cette petite enveloppe dans une enveloppe moyenne où il faut indiquer son nom et la signer (ne pas oublier de signer sous peine de nullité du vote). Cette enveloppe attestant de l’identité de l’électeur est alors glissée dans la plus grande enveloppe qui est l’enveloppe classique d’acheminement du courrier.

 lien « kit votant pour les nuls » 

 

Documentaire de Stéphane Mercurio : Toutes les projections

La CGT insertion probation soutient ce film. LE SITE DU FILM 

La CGT insertion probation est  l’union nationale de syndicats CGT, représentatifs des personnels des services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP). Ces services assurent l’accompagnement socio-éducatif vers la réinsertion des personnes détenues et de celles condamnées à des peines de probation ou bénéficiant d’aménagements de peine. La CGT insertion probation se bat pour de meilleures conditions de travail et de meilleures conditions pour les personnes prises en charge mais également pour un service public de qualité et une autre politique pénale faisant de la prison l’exception.

« Après l’ombre est un documentaire magnifique dans lequel Stéphane Mercurio a su nous faire partager une aventure humaine où la confiance, les mots, l’émotion, la création, le collectif permettent un autre regard sur la prison et sur le vécu des personnes qui en font l’expérience. La force de ce film est ainsi de pouvoir mettre des mots sur l’enfermement, non pas de l’intérieur mais en dehors des murs, sur les planches, à travers des parcours de vie qui se livrent avec une vérité touchante. Ce film d’utilité publique contribue à une réflexion qui s’impose aujourd’hui sur l’enfermement, sur la peine et sur les réalités du monde pénitentiaire qui empêchent les expressions aussi bien des personnes détenues que des personnels ».

 

TOUTE L’ACTUALITE DES PROJECTIONS ET SUR LA SORTIE DVD : https://apreslombre.com/2017/12/15/programmation-2/

L E   N O U V E A U   D O C U M E N T A I R E   D E

S T É P H A N E   M E R C U R I O

RÉALISATRICE DE MOURIR ? PLUTÔT CREVER, À LOMBRE DE LA RÉPUBLIQUE, À CÔTÉ

D É C O U V R E Z   L A   B A N D E   A N N O N C E  !

Pour sa nouvelle création, le metteur en scène Didier Ruiz, invite d’anciens détenus à parler
et à sortir d’un silence trop souvent douloureux.
Raconter la prison, la façon dont elle grave dans les chairs
des marques indélébiles et invisibles.
Mais le film parle aussi d’un voyage, celui qui va permettre
à cette parole inconcevable de jaillir de lombre
pour traverser les murs.

« Une longue peine, comment ça se raconte ?
C’est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin en même temps. » Didier Ruiz

 

 

Communiqué de Presse – Politique pénale Visite d’Emmanuel Macron à l’école de l’administration pénitentiaire d’Agen : des annonces cache-misère à l’horizon !

                                                                                      A Montreuil, le 6 Mars 2018

A l’heure où le président de la République vient visiter l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP) à Agen accompagné de la ministre de la justice mardi 6 mars 2018, la CGT insertion probation dénonce vivement les conditions de travail des personnels des services pénitentiaires d’insertion et de probation, une réalité bien éloignée d’un service public digne de ce nom.

Loin des 40 personnes prises en charge par agent promises par le Président pendant sa campagne, la réalité est plus douloureuse : un conseiller d’insertion et de probation peut ainsi se retrouver avec plus de 130 personnes à suivre !!!

Ces charges de travail que subissent l’ensemble des personnels qu’ils soient administratifs, travailleurs sociaux ou surveillants chargés du placement sous surveillance électronique sont ingérables et rendent très difficile l’accompagnement socio-éducatif de qualité.

Pour consulter la version imprimable, cliquez sur le lien suivant: communiqué Emmanuel Marcon politique pénale

Aujourd’hui, le recours à d’éventuels agents non titulaires confirme la précarisation de nos métiers, la déqualification par des recrutements de CDD sans formation initiale et la décrédibilisation de l’ENAP, puisque les contractuels ne sont pas formés à l’école…

Le seul résultat… : une précarisation du suivi des personnes condamnées !!!

La venue du président se fait également dans un contexte de mobilisation du corps des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation : en effet, ces personnels sont venus en masse à Paris le 1/02/21018 demander l’application de la réforme statutaire obtenue après 6 mois de mobilisation des SPIP en 2016, réforme actant l’accès à la catégorie A et qui devait s’appliquer à compter du 1er février 2018 !

Encore inappliquée à ce jour, les travailleurs sociaux attendent toujours une réponse du gouvernement quant à l’application réelle de ces engagements qui avaient pourtant été validés par le Président Hollande !! Ces engagements ont été pris en reconnaissance des compétences réelles et bien existantes de ces professionnels.

Les personnels attendent que la plus haute autorité de l’État accorde enfin une véritable attention et de véritables moyens aux services en charge de l’insertion et de la réinsertion des personnes délinquantes et qu’elle tienne les engagements pris par son prédécesseur pour cette réforme statutaire.

Emmanuel Macron présentera cet après-midi un projet de réforme pénale dont les contours ont été tracés par les « chantiers justice ». Celui-ci augure davantage d’une politique cache misère et en trompe l’œil qu’un véritable projet ambitieux faisant de la prison d’exception et la réinsertion le véritable objectif !

Budget ENAP 2018 : Comment faire plus avec moins !

31 511 265 € sont accordés à l’ENAP pour 2018. Soit 2 % d’augmentation. Certes… Mais comme pour le budget DAP, personne n’en verra la couleur car il faut bien augmenter un budget pour former les collègues recrutés lorsque des missions nouvelles apparaissent, que des établissements ouvrent ou que des travaux sont prévus

Budget ENAP Faire toujours plus avec moins !

Comme d’habitude, 99,33 % des crédits sont donnés par a DAP au travers de la subvention pour charge de service public. L’intérêt d’une école en établissement public se pose de plus en plus.

Concrètement, les sommes allouées ne sont pas les plus intéressantes dans un budget d’une école. Ce qui compte, c’est le Nombre de Journée Elèves (NJE). Le NJE correspond à une journée de présence d’un élève sur le campus. C’est sur cette base que sont calculées les principales lignes de dépenses de l’école (hébergement, restauration, déplacements). L’ENAP en prévoit 232 302 pour 2018.

En rapportant le NJE à la subvention ministérielle, on s’aperçoit que le budget est en nette baisse sur quatre années. En 2014, un NJE valait un ratio de 173,84 € par rapport à la dotation 2014. Ce NJE ne vaudra plus que 135,64 € en 2018, soit une baisse de 22,06 % !!!
Rappelons enfin que rien n’est sûr en terme de NJE, car en 2017, sur 3 promotions de 900 élèves surveillants prévus soient 2700, seuls 2200 ont été formés (soit – 500 non présents ou étant partis pour d’autres raisons personnelles ou professionnelles).
Le nombre d’emplois à l’école sera le même qu’en 2017, soit 243, ce qui est notoirement insuffisant pour former convenablement les collègues. Ceux-ci seront à nouveau entassés en amphithéâtre.
Les projets 2018 :
– Extension du stand de tir : 4,7 M€ (concours d’architectes et d’entreprises en 2018 -Ouverture prévue en 2020) ;
– Clôture périmétrique : 744 000 € (fin des travaux en janvier 2018. Les portes d’accès sont déjà posées, reste la clôture de 2,50 M de haut à poser) ;
– Extension de la salle de musculation : 221 300 € (livraison janvier 2018) ;
– Poste de contrôle intérieur : 181 700 € ;
– Offre WIFI gratuite sur tout le campus en 2018. Pour le coût, une très bonne chose (600 000 € d’installation + 200 000 € pour la WIFI) ;
– L’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice (APIJ) est venue sur AGEN. Il semble que la dynamique pour un bâtiment d’hébergement supplémentaire soit sur les rails. Mais aucun délai ne nous est donné.

L’école est une urgence est absolue !!! 2018 sera une nouvelle année difficile.
La CGT Pénitentiaire appelle la Ministre à faire de l’école, l’une de ses grandes priorités de la loi de programmation à venir. Elle doit attribuer les crédits nécessaires pour faire face aux enjeux considérables que représentent les missions de service public pénitentiaire et leurs évolutions. Et ainsi, l’enjeu que représentent la qualité d’accueil, d’hébergement et d’enseignement pour y répondre !

Montreuil, le 30 novembre 2017

ÇA VOUS REGARDE Prisons : la honte de la République ?

Emission sur LCP Diffusée le 07/11/2017

http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/284507-ca-vous-regarde

Une vingtaine de prisons ont été contrôlées simultanément et de manière inopinée lundi par des députés de tous bords politiques sur tout le territoire, a annoncé à l’AFP la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet (LREM) à l’origine de cette initiative inédite.
Ces députés, ont exercer leur droit de se rendre dans des centres pénitentiaires et des maisons d’arrêt, depuis Douai (Nord) jusqu’à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), ainsi qu’à Saint-Denis de La Réunion, Fresnes (Val-de-Marne), Marseille-les-Baumettes ou Bordeaux-Gradignan font ainsi partie des établissements visités.
La France « est trop souvent montrée du doigt » du fait de « la misère, de la promiscuité et de la dureté de la vie carcérale » a expliqué la Presidente de la commision des Lois.
Mercredi, les députés débattront de ce qu’ils auront constaté sur place en commission L’objectif est egalement de nourrir « les chantiers de la justice », initiés par la ministre Nicole Belloubet.
Comment lutter contre la surpopulation carcérale?
Créer une agence des travaux d’intérêt général est ce une bonne idée ?
Doit-on construire plus de prisons?

Les invités d´Arnaud Ardoin en débattent ce soir en direct de 19h30 à 20h30 dans « Ca vous regarde » sur LCP.

Raphael Gauvain, Député En Marche de Saône et Loire, ancien avocat, rapporteur de la loi anti-terroriste pour l’Assemblée Nationale, Membre de la commission des lois.

Philippe Gosselin, Député LR de la Manche, Vice-président de la commission des lois

Myriam Joël, docteure en sociologie, auteur de « la Sexualité en prison de femmes » (éd. Les Presses de Sciences-Po)

Delphine Colin, secrétaire nationale de la CGT insertion et probation

Situation intolérable des CPIP contractuelles du CD de BAPAUME : Service Précaire d’Insertion et de Probation

Les CPIP contractuelles du centre de détention de BAPAUME vivent une situation intolérable.

Deux professionnelles, dont la valeur et l’apport sont reconnus par l’ensemble de leurs collègues, subissent aujourd’hui la pression d’un silence assourdissant quant au renouvellement de leur contrat. Il est primordial de rappeler qu’elles avaient déjà été soumises à ces angoisses intenables deux mois auparavant pour aboutir à un renouvellement de deux mois avec des promesses quant à la non réitération de cette situation.

Il est également utile de rappeler que cette situation intervient à une période de l’année qui n’est pas anodine puisque l’arrêt de leur contrat interviendrait le 30 novembre peu de temps avant les fêtes de fin d’année ce qui rajoute une pression considérable à l’idée de ne pas pouvoir disposer d’un salaire à cette période de l’année.

C’est aujourd’hui toute une antenne qui est prise en otage de cette situation.

Tract Bapaume SPIP en danger

Lire la suite

Déclaration liminaire au CT du 06 avril 2017 Le SPIP 47 en quête de confiance.

Léonard de Vinci disait, «l’expérience prouve que celui qui n’a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu».

Ci joint la version imprimable du document déclaration liminaire CT SPIP 47 06.04.2017

Monsieur le Directeur, nous vous rappelons que nous sommes des travailleurs sociaux et qu’en tant que tel l’échange et la communication sont au cœur de notre travail. Le centre de nos missions induit une relation de confiance avec notre hiérarchie. Or, aujourd’hui, les CPIP ressentent un véritable climat de défiance généré depuis quelques temps. Il a été suspecté un échange d’information orientée et mal intentionné, un mauvais positionnement professionnel sans fondement….

Les CPIP souffrent de cette présomption de culpabilité qui plane au quotidien. En effet, nous attendons d’une hiérarchie qu’elle nous soutienne, qu’elle encourage nos échanges et les enrichisse, qu’elle prévienne au quotidien les risques psychosociaux des agents.

Monsieur le directeur, ne craignez pas d’être trompé. C’est à la direction de sécuriser les agents, et non aux agents de sécuriser la hiérarchie.

 

Pour conclure, est- il possible d’espérer moins de défiance et plus de confiance?

 

CGT Travailleurs SPIP 47

SPIP Centre Pénitentiaire du Havre … Un vent d’ouest tant espéré

Le SPIP du Havre est rattaché à la direction interrégionale de Rennes depuis le 1er janvier 2017.
Nous espérons que ce changement de DISP sera enfin synonyme d’une reconnaissance enterrée depuis plus de 6 ans par la DISP de Lille.

Tract SPIP LE HAVRE
A l’approche de la publication des postes des CPIP à la prochaine CAP de mobilité, nous attirons l’attention de notre nouveau directeur interrégional pour ne pas rester « les petits oubliés du fin fond de l’interrégion ».

Une situation RH apocalyptique

Nous rappelons qu’à l’heure actuelle, l’équipe des CPIP du centre pénitentiaire du Havre est composée de :
• 3 CPIP ( titulaires depuis septembre 2016!!!)
• 5 agents contractuels depuis octobre 2016 n’ayant pas suivi de formation à l’ENAP, ni de
sensibilisation à la criminologie ni au droit de l’application des peines.. et dont les contrats
prennent fin en septembre 2017
• 2 pré-affectées.
• Depuis le départ du DPIP contractuel en janvier 2017, le poste est inoccupé…

Inutile de préciser que les agents en poste sont dans l’incapacité d’assumer la charge de travail,
Inutile de préciser que les champs transversaux sont laissés en friche depuis plus d’une année,
Inutile de préciser que les actions collectives sont à l’état de doux rêve,
Inutile de préciser que les journées sont uniquement rythmées par les échéances judiciaires…

Un établissement classé sensible

Mais est-il pertinent de rappeler qu’il s’agit d’un établissement classé sensible en matière de radicalisation avec près de 40 situations signalées ….
A ce titre, il est intéressant de citer la mesure 6 du Plan d’Action contre la Radicalisation et le Terrorisme (PART) publié le 9 mai 2016 par le gouvernement :
« Recruter de nouveaux surveillants et conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation. […] La filière «insertion et probation » fera l’objet d’une attention particulière au regard de sa fonction déterminante dans le suivi des personnes et de sa capacité à entraver les phénomènes de radicalisation ou à accompagner la sortie de la radicalité par une action individualisée et efficace »

Alors Monsieur le Directeur Interrégional de Rennes , vous comprendrez que notre arrivée dans votre interrégion fait souffler un vent d’espoir venu de l’Ouest.
Faites en sorte que l’ensemble des postes vacants ou PSDV
soient intégralement publiés à la prochaine CAP de mobilité des CPIP.

Faites en sorte de respecter le plan d’action contre la radicalisation en portant l’organigramme du SPIP à 10 conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation.

Le Havre le 31/01/2017

Documents de travail RPO

Version des RPO 1 amendée par la CGT insertion probation :

Le rouge signale des commentaires ou remarques.
Le vert des amendements de reformulations ou d’ajouts.
Le jaune et barré signale ce que nous souhaitons voir supprimer ou renvoyer en annexes.

en pdf : 2016_09_02_RPO1_V2bisamendements CGT VD

en word : 2016_09_02_RPO1_V2bisamendements CGT VD

Version des RPO 1 de la DAP au 1er septembre 2017, version soumise au CT SPIP du 28/29 septembre il y a beaucoup de commentaires dans les marges ce qui permet de voir l’ensemble des amendements  des organisations syndicales rejetés et/ou adoptés et évolution des amendements

en PDF : 2017_09 27_RPO1_V4_Finale_ci-inclus le traitement des amendements (1)

version lissée : 2017_09_27 – RPO1_V4_Finale (lissée)

Version des RPO 1 de la DAP au 3 janvier 2017 sans les annexes : version quasi définitive il y a beaucoup de commentaires dans les marges ce qui permet de voir l’ensemble des amendements  des organisations syndicales rejetés et/ou adoptés

sous trois formats différent :

en PDF : RPO 1 Version au 03012017 DPSPIP

en docx : RPO 1 Version au 03012017 DPSPIP

ou encore comme cela : RPO 1 Version au 03012017 DPSPIP.docx

Rétrospective 2016 des personnels des SPIP CGT insertion probation

cliquer sur les liens (en rouge) pour retrouver communiqués, articles, photos, vidéos retraçant la rétrospective 2016 des personnels des SPIP par la CGT insertion probation:

Version imprimable Retrospective-2016

JANVIER 2016                   FEVRIER 2016                     MARS 2016        

episodes                    carte_spip-mouvement24fevrier400ko-224x300             photo-egalite

Les 7 épisodes                    Appel intersyndical                 Egalité

revendicatifs                      insertion probation            professionnelle

 

AVRIL 2016                          MAI 2016                              JUIN 2016 

photo-ag    p1110068-300x225            photo-9-juin-211x300

Assemblée générale      Une manifestation historique     La mobilisation

CGT insertion probation   REPORTAGE                           des SPIP

Motion  /   Twitter

JUILLET 2016                   AOUT 2016                       SEPTEMBRE 2016

p1110076-860x280      photo-septembre

Signature du relevé     Photos de la mobilisation  Non à l’extension du

de conclusions            SPIP mobilisés revue de   carcéral

presse                                                              Recherche action outils d’évaluation PREVA

 

OCTOBRE 2016             NOVEMBRE 2016            DECEMBRE 2016

 

justice-e1359393786808-247x165     delegationan      20161213_101212-300x225-1

Analyses de la CGT :    Budget de la Justice       Liberté d’expression

Bilan réforme pénale    Tribune Mylène Palisse   Pétition liberté sous écrou

Plan lutte radicalisation  Ce que je ne lâche pas  REPORTAGES table ronde  rassemblement

 

 

 

 

 

 

 

 

« Older Entries