Tag Archives: mobilisation

Antenne MO TOULOUSE : LA DAP OÙ LE POUVOIR DE TROMPER 1000 FOIS 1000 PERSONNES

A l’appel de l’intersyndicale insertion et probation du 05/02/2016, les CPIP 31/09 réunis en AG partageons le constat de la DAP concernant les « mesures historiques » actées dans le relevé de conclusions signé entre les organisations professionnelles (représentant les personnels de surveillance et administratifs) et la chancellerie. Effectivement,

Version imprimable

  • JAMAIS un corps professionnel n’aura été autant isolé au sein-même de son administration.
  • JAMAIS un corps professionnel n’aura été autant humilié financièrement. L’alignement indiciaire sur la grille des lieutenants pénitentiaires, fruit d’un combat sans précédent, n’aura été que de courte durée…
  • JAMAIS un corps professionnel n’aura été autant instrumentalisé par la DAP.
  • JAMAIS un corps professionnel n’aura été autant écrasé, muselé par son administration,

 

Nous nous réjouissons de ces avancées mais comment expliquer que le corps des CPIP en soit continuellement exclu alors même que la DAP ne cesse de mettre en avant l’importance de nos missions ? Au cœur des réformes pénales, les SPIP restent trop souvent les « faire-valoir » d’une administration devenue sourde, indifférente à nos attentes, à nos besoins, à nos demandes.

 

Crises budgétaires sans précédent? La DAP a sa solution: on déshabille les SPIP.

 

Régulièrement ignorés, trop souvent oubliés, le compte n’y est pas !

« La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure ? »

Pour la DAP oui, pour les SPIP non!

 

Dès lors, nous exigeons tout simplement de la DAP l’Égalité dans le traitement de ses agents en élargissant aux CPIP toutes les « avancées historiques » appliquées aux autres corps de l’Administration Pénitentiaire.

Si tel n’est pas le cas, nous nous réservons le droit de faire entendre nos revendications en mettant en place des modalités d’action

 

 

Les CPIP syndiqués et non syndiqués présents à l’assemblée générale du 12 février 2016,

Antenne MO TOULOUSE

 

SPIP SOUS HAUTE TENSION: LA RENTREE SERA CHAUDE!

Comme la CGT insertion probation l’avait annoncé le 3 décembre : il n’est plus question de discuter avec l’administration tant les sujets de tension sont nombreux !
A la suite d’un boycott unanime du CT SPIP du 3 décembre par l’ensemble des organisations syndicales, l’administration nous a re-convoqués pour le 18 décembre, comme si de rien n’était ! Entre-temps ? Rien ! Pas d’annonce, pas d’audience, comme si la DAP faisait la sourde oreille à la grogne qui monte dans les SPIP.

Lire la suite

UGFF-CGT Salaires et pouvoir d’achat : Construisons l’indispensable rapport de forces

Marylise LEBRANCHU a donc confirmé qu’il y aurait une négociation salariale au mois de février. A ce jour, la date précise n’en est pas encore connue.

Ce rendez-vous se profile alors que le gel de la valeur du point imposé depuis 2010 conduit à des pertes de pouvoir d’achat absolument sans précédent pour tous les agents de la Fonction publique.

Il ne faut pas se bercer de douces illusions : si, pour diverses raisons, le gouvernement se résout à convoquer cette réunion, son intention n’est nullement de répondre aux légitimes attentes des personnels par de significatives augmentations salariales, ce que confirme un projet de loi de Finances 2016 toujours marqué du sceau des restrictions budgétaires.

Version imprimable communiqué

Il n’est pas besoin d’être devin pour comprendre qu’à ce stade, ce qui va nous être proposé en février sera très largement insuffisant.

Pour la CGT, il est donc indispensable de mettre d’ores et déjà la pression sur le gouvernement afin de peser sur cette négociation pour que de véritables avancées puissent être obtenues.

C’est pourquoi, dès maintenant, nous mettons en débat et en perspective un temps fort de mobilisation, par la grève et les manifestations, pour la fin janvier.

Nous proposons à toutes les autres organisations syndicales de construire ensemble cette action, étape indispensable d’un processus de lutte, où nous pourrons à nouveau exprimer notre condamnation des politiques d’austérité, notre opposition à toutes les contre réformes mettant à mal le service public.

Pour le dégel de la valeur du point, sa forte revalorisation, pour la défense des missions publiques, préparons d’ores et déjà la mobilisation dans l’unité la plus large.

Montreuil, le 7 décembre 2015

 

SPIP 61 DU CD D’ARGENTAN: STOP A L’INERTIE

Les CPIP syndiqués et non syndiqués du centre de détention d’Argentan demandent instamment à ce que l’équipe soit renforcée, comme le lui promet la direction depuis des mois et des mois !

Pour rappel, nous avons perdu un agent temps plein et un agent à temps partiel est actuellement en arrêt maladie.

Nous n’entrerons pas dans le concours de qui est le plus mal loti du milieu ouvert ou du milieu fermé, et nous nous contenterons des faits : il a été acté en CTS de juillet que les CPIP du CD accueilleraient un agent supplémentaire ; il a été dit à de nombreuses reprises en réunion de service que ce renfort arriverait au 1er décembre.

Si l’équipe de direction semble (enfin) s’apercevoir qu’il y a comme un petit problème, la (maigre) réponse qui nous est apportée est tout sauf satisfaisante, car elle ne correspond pas à ce qui était prévu ! Notre demande est fondée et de bon sens.

Nous ne nous contenterons plus de mots, et nous annonçons donc que :

– nous rendrons seulement un avis écrit au CAP, à la direction de siéger !

– nous réduirons les entretiens au strict minimum et aux situations d’urgence ;

– nous ne répondrons aux demandes des détenus que par courrier ;

– nous ne siègerons plus en CPU ;

– nous ne suppléerons pas la direction pour les rapports administratifs.

Peu importe aujourd’hui d’où vient la décision, du moment qu’elle vient !

Nous demandons donc un arbitrage du directeur interrégional si nécessaire.

Nous nous tenons à sa disposition pour répondre de nos demandes.

Argentan, le 24 novembre 2015

Version imprimable

SPIP 54 mobilisation 9 avril INJUSTICE PARTOUT MOYENS NULLE PART

Travailler dans la la Justice en 2015 c’est comment ?

 Charges de travail délirantes, conditions de travail inacceptables, effectifs insuffisants, budgets de fonctionnement et d’intervention très loin des besoins
Nous n’en voulons PLUS !

 Souffrance au travail, management autoritaire Nous disons STOP !

 Gel des traitements, baisse du pouvoir d’achat, augmentation des retenues sur les pensions, absence ou insuffisance des mesures catégorielles
Toujours plus de sacrifices, toujours plus d’inégalités sociales, ÇA SUFFIT !

La Justice ne peut remplir tout son rôle sans des politiques publiques fortes et volontaristes dans de nombreux domaines : emploi, santé, formation, accès à la citoyenneté, accès aux droits, culture, etc. Or, l’ensemble des services publics est menacé. Les réformes en cours (réforme territoriale, revue des missions de l’Etat) réduiront encore plus les services publics de proximité, entraîneront des privatisations des missions de service public et la Justice n’en sera pas exempte.

Nous personnels du SPIP 54, syndiqués et non syndiqués, dénonçons les baisses de budget sources de traitement inéquitable des justiciables et nous associons pleinement à la journée de manifestation du 9/04/15.

RDV le 9/04 pour une Assemblée Générale

Les organisations syndicales CGT dans le champ de la Justice appellent l’ensemble des personnels à rejoindre la mobilisation contre l’austérité et pour imposer des mesures de justice sociale.

POUR LA JUSTICE SOCIALE

Stoppons l’austérité

Manifestez vous le 9 Avril 2015 !

RDV à Nancy Place Dombasle à 15 h

Toul – Ecrouves, le 03/04/2015

SPIP 88 tract mobilisation 9 avril

« Au royaume de l’espoir,
il n’y a pas d’hiver »

Proverbe russe
Les organisations syndicales CGT dans le champ de la Justice appellent l’ensemble des personnels à rejoindre la mobilisation contre l’austérité et pour imposer des mesures de justice sociale.

Si notre ministère s’est fortement inspiré du film Hibernatus pour réaliser des économies, il est l’heure pour nous les cobayes de sortir de cette hibernation imposée et inutile.

La politique d’austérité menée depuis plusieurs années n’a jamais atteint son objectif et a provoqué un grand nombre de dégâts qu’il faut à nouveau dénoncer :

➢ Travailler mieux avec moins : charges de travail en constante augmentation au fil des réformes, baisse des budgets de fonctionnement et d’intervention, effectif insuffisant
➢ Travailler plus pour gagner moins : gel des traitements, baisse du pouvoir d’achat, augmentation des retenues sur les pensions, absence ou insuffisance des mesures catégorielles
➢ Souffrance au travail : épuisement des personnels, méconnaissances des réalités de terrain

Nous refusons de continuer à être sacrifié sur l’autel d’une conscience soit-disant responsable qui ne l’est que dans les termes.

UNE FOIS ENCORE NOUS DISONS STOP !

Nous souhaitons plus que jamais nous associer à la mobilisation des salariés du privé ou du public, des retraités ou des personnes sans emploi afin que notre voix soit entendue et que les choses changent enfin !

C’est la raison pour laquelle, le personnel syndiqué et non syndiqué du SPIP de
St-Dié se mobilisera le jeudi 09 avril 2015 en faisant SPIP mort.
Tout comme notre ministère, le SPIP interviendra durant cette journée, uniquement pour répondre aux urgences.
Une assemblée générale sera tenue en soutien à la manifestation qui se déroulera ce jour.

POUR LA JUSTICE SOCIALE
Manifestez vous le 9 Avril 2015 !

Saint-Dié, le 07/04/2015

SPIP 67 TRACT MOBILISATION 9 AVRIL

MOBILISES CONTRE L’AUSTERITE

CONDITIONS DE TRAVAIL EMPLOI – SALAIRE -RETRAITE

DEFENSE DU SERVICE PUBLIC ET DE SES USAGERS… :

STOP A LA CASSE DE NOS CONDITIONS DE VIE !

– la baisse des budgets de fonctionnement et d’intervention – des conditions de travail inacceptables
– des charges de travail en constante augmentation
– des effectifs insuffisants

– le gel des traitements et donc la baisse du pouvoir d’achat

– l’épuisement des personnels,
– la souffrance au travail et le management autoritaire sensé faire taire les agents – méconnaissance des réalités de terrain,

 

Nous exigeons:

– l’arrêt des politiques d’austérité,
– des politiques publiques fortes et volontaristes en matière de justice, d’emploi, de santé, de formation, d’accès à la citoyenneté, d’accès aux droits,…
– une hausse du pouvoir d’achat,
– un soutien aux citoyens face aux difficultés d’emploi et aux exclusions de toute sorte,
– un soutien aux agents de la fonction publique qui payent le prix d’un démantelement du service rendu aux usagers,

Nous, personnels du SPIP 67, syndiqués et non syndiqués, sommes solidaires de la mobilisation des salariés du privé ou du public, des retraités ou des personnes sans emploi afin que notre voix soit entendue !

POUR LA JUSTICE SOCIALE

Manifestez-vous le 9 avril 2015

 

 

Mobilisation 9 avril Pour nos missions et nos conditions de travail, Il faut des créations d’emplois statutaires

Pour les libéraux de tous poils, les effectifs de la Fonction publique sont pléthoriques, en constante augmentation, et en grande partie responsables des déficits publics. A les entendre, un grand nombre de ces emplois serait inutile. Selon eux, il suffirait de procéder à des suppressions massives pour redynamiser l’économie et relancer la croissance. La réalité des chiffres est tout autre ! Selon les dernières données officielles, il y avait, en 2012, 5,372 millions d’agents publics tous statuts confondus, soit 82 agents pour mille habitants, chiffre rigoureusement identique à celui constaté 10 ans plus tôt !

Lire la suite

Déclaration des organisations syndicales de la Fonction publique Journée de grève interprofessionnelle du 9 avril 2015

L’amélioration du Service public passe par la fin de l’austérité »

 

Dans un contexte de crise sociale et d’inquiétudes fortes dans la société notamment dans les domaines de l’emploi, des salaires, de la protection sociale et de l’avenir des services publics, les agents de la Fonction publique sont des éléments décisifs pour renforcer les solidarités, développer la cohésion sociale et réduire les inégalités. Ses agents en sont des acteurs essentiels.

Réunies le 3 mars 2015, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et FA-FP rappellent leur attachement aux valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité et laïcité portées par le statut général des fonctionnaires.

Elles affirment que les politiques d’austérité poursuivies par les différents gouvernements ont des conséquences désastreuses pour la Fonction publique, les agents et les usagers.

Ces politiques perpétuent des destructions d’emploi, au prétexte de redéploiement, et des restrictions budgétaires ne permettant pas aux agents de remplir toutes leurs missions de service public et d’offrir ainsi un service à la hauteur des besoins sociaux partout sur le territoire.

Elles condamnent le gel des traitements des fonctionnaires depuis 2010, la diminution des mesures catégorielles et, avec l’augmentation des retenues pour pension, une baisse sans précédent du pouvoir d‘achat qui ôte toute attractivité à l’emploi public.

Aussi, elles rejettent le plan d’économies de 54 milliards sur les dépenses publiques et sociales, dont  10 milliards sur l’assurance maladie, 3 milliards sur les hôpitaux,…. Ainsi que la diminution des dotations aux collectivités dont l’objectif principal est la baisse de la « masse salariale ».

Au moment où se développe un train de réformes tous azimuts (réforme territoriale, réforme de l’Etat, réforme de la santé, revue des missions etc..), elles réaffirment que les réorganisations en cours ou à venir de l’organisation territoriale de la République (métropole, développement des intercommunalités, maisons de l’Etat et maisons de services au public, fusions, etc.) vont impacter la présence des services publics de proximité et induire des mobilités forcées, créant un climat anxiogène chez les agents publics confrontés à la diminution de l’emploi public.

Convaincues de la nécessité de lutte commune Privé-Public, les organisations syndicales de fonctionnaires CGT, FO, FSU, Solidaires et FA-FP s’engagent dans un processus de mobilisation et appellent l’ensemble des agents publics à participer massivement à la journée de grève interprofessionnelle du 9 avril 2015.

Elles exigent :

  • une hausse du pouvoir d’achat qui passe par le dégel du point d’indice et par des mesures compensatoires de rattrapage des pertes subies depuis des années.
  • la fin des suppressions d’emplois et la création d’emplois statutaires permettant le bon accomplissement de toutes les missions de service public.
  • l’arrêt des politiques d’austérité, renforcées par le Pacte de responsabilité qui déstabilisent et fragilisent les services publics et leurs missions.
  • le maintien et l’amélioration du statut général et des statuts particuliers qui sont autant de garanties pour la Fonction publique et les citoyens.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et FA-FP appellent les agents à organiser, dans les établissements et services, la préparation de la grève interprofessionnelle du 9 avril et d’en assurer  le succès dans une dynamique de mobilisation unitaire (assemblées générales, heures mensuelles d’information …).

 

Actifs – Retraités

Toutes et tous en grève et en manifestations

pour dire non à l’austérité !

 

Fait à PARIS, le 9 mars 2015

Déclaration descliqquer ici pour télécharger la version imprimable OS de la fonction publique Journée de grève interprofessionnelle

« Older Entries