Tag Archives: reforme statutaire

La CGT Insertion Probation ne siégera pas au CT SPIP du 23 mars 2018

Ce Comité Technique des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation (CT-SPIP) a pour seul point à l’ordre du jour « l’examen des dispositions de la loi de programmation justice ayant un impact sur les services pénitentiaires d’insertion et de probation ».

La loi de programmation a été dévoilée lors du discours du président de la république qui s’est tenu à l’Ecole de l’Administration Pénitentiaire (ENAP) le 6 mars.

C’est lors de ce même discours que le président annonçait que la réforme statutaire des Conseiller.e.s Pénitentiaires d’Insertion et de Probation (CPIP) serait appliquée à compter de 2019.

Trois jours plus tard, un CT SPIP était convoqué pour le 23 mars pour traiter des dispositions de la loi intéressant les SPIP. La réforme quant à elle semblait rester un effet d’annonce.

Quel enseignement en tirer si ce n’est que lorsque le gouvernement veut faire aboutir rapidement un sujet, il parvient à s’en donner les moyens dans des délais records.

Pour autant, la réforme statutaire octroyée aux personnels d’insertion et de probation en 2016, adoptée en Comité Technique Ministériel en mai 2017, n’est elle toujours pas publiée.

Ainsi, en l’absence de toute avancée concrète concernant l’application de la réforme statutaire des CPIP, la CGT Insertion Probation, garante de l’intérêt des personnels qu’elle représente, ne peut décemment se présenter au sein de cette instance et discuter d’un projet de loi qui aura une incidence majeure sur les pratiques des SPIP comme sur leur charge de travail. 

Il n’est pas imaginable pour la CGT de  s’exprimer sur une loi de programmation, alors même que la question statutaire n’est pas réglée. Nous faisons de cette dernière un préalable à toute nouvelle discussion impactant les SPIP.

 A Montreuil, le 23/02/2018

MOBILISATION AU SPIP 37

Nous, personnels syndiqués et non-syndiqués du SPIP d’Indre et Loire, réunis en Assemblée Générale le 19 février 2018 , exprimons notre colère face au report de la réforme statutaire qui devait permettre notre accès à la catégorie A dès le 01/02/2018.

Consultez la version imprimable sur le lien suivant: tract-20fevrier-2017.odt-1

Pour rappel, après plusieurs mois d’une mobilisation historique en 2016, les Conseillers Pénitentiaires d’Insertion et de Probation ont obtenu le passage en catégorie A, une reconnaissance salariale et statutaire à la hauteur de leur engagement professionnel au quotidien.

Mais, malgré :

– le protocole signé par l’ensemble des organisations représentatives de notre filière – le protocole signé par le Ministre de la Justice le 22 juillet 2016
– le protocole contresigné par le Président de la République le 26 juillet 2016
– le comité technique ministériel adoptant, le 05 mai 2017, la totalité des textes

Le gouvernement, sans aucun respect de la signature présidentielle et des engagements que celle-ci a portée pour notre profession, décide de reporter la réforme statutaire pour 3000 Conseillers Pénitentiaires d’Insertion et de Probation, qui assurent l’accompagnement socio-judiciaire de plus de 250000 condamnés et prévenus tant en milieu ouvert que fermé.

Par conséquent, les personnels syndiqués et non-syndiqués ont décidé, à la majorité les modalités suivantes :

Rédiger des rapports « allégés » aux uniques éléments factuels, nos qualités d’analyse et de proposition n’étant pas suffisement reconnu par notre administration pour justifier d’un passage en catégorie A.

Grève du zèle: s’en tenir aux tâches d’exécution et non d’élaboration
Interpeller les élus de notre département
Solliciter les médias locaux

Ensemble et unis, nous nous tenons prêts à exprimer plus fortement notre colère si l’État ne respecte pas ses engagements signés.

A Tours, le 20/02/2018

LE DAP A ANNOEULLIN : Messieurs dames les élus, au garde à vous !

La CGT insertion probation, organisation syndicale représentante du personnel au sein du comité technique du SPIP du Nord, a été sollicitée pour être reçue par M. Bredin, Directeur de l’Administration Pénitentiaire, qui se rend au centre pénitentiaire d’Annoeullin le 23/02/2018.

Pour consulter la version imprimable, cliquez sur le lien suivant: DAP au garde à vous

Nos élus auraient peut être pu être disponibles, si l’invitation ne leur étaient pas parvenue… l’après-midi du 22 pour le 23 matin !!

Monsieur le Directeur, les élus en comité technique du SPIP 59 ont à cœur de participer au dialogue social, mais vous informent qu’ils ont des agendas bien remplis à respecter, tant leur charge de travail est importante, tant ils ont d’usagers à recevoir !

Respecter le cadre du dialogue social, ce n’est pas exiger des représentants du personnel une présence au pied-levé la veille pour le lendemain, ne leur laissant aucun temps de préparation !

Nous avons tout de même à cœur de vous rappeler, alors que les conclusions des chantiers justice se préparent à être présentées, et que nous allons être grandement mis à contribution, que nous attendons toujours la mise en application de la réforme statutaire, votée en Comité Technique Ministériel le 5 Mai 2017.

 Fait à Lille, le 22/02/2018

CGT SPIP 13 Visite du directeur de l’administration pénitentiaire

Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire, Monsieur le Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires PACA-Corse,

tract CGT VISITE DAP

Votre visite intervient aujourd’hui dans un contexte de tension tant au niveau des SPIP que des établissements pénitentiaires. A l’image d’autres SPIP du département, le SPIP de Marseille est un service mobilisé, qui exige l’application immédiate de la réforme de la filière Insertion et probation. L’audience à L’Elysée du 07/02/2018 n’a pas permis d’acter d’engagement de l’Etat. Nous attendons des réponses rapides à nos revendications.

A ces tensions, témoins du manque de reconnaissance des missions et du travail quotidien des personnels des SPIP, se rajoutent des inquiétudes locales importantes concernant les besoins en ressources humaines ; aujourd’hui fortement carencés sur le département ; les calendriers sans arrêt reportés d’ouverture et de fermeture d’établissement qui impactent directement les réorganisations et restructurations des services SPIP de Marseille et d’Aix en provence.

Nous sommes très inquiets des orientations de la réforme pénale, des chantiers en cours et de l’application du RPO 1, d’autant que nos charges de travail sont grandissantes et nos effectifs sur l’antenne de Marseille en grande souffrance (2 départs en retraite non remplacés, 3 à venir, 7 congés maternité, 1 agent CPIP contractuel jusqu’en mai 2018).

La prise en charge des publics dits radicalisés ou en voie de radicalisation nous interroge par ailleurs, d’autant que les déclinaisons au local sont d’une grande opacité pour les agents des services du département, tant en MO qu’en MF (rôle exact du binôme PLAT, rôle de l’éducatrice PLAT, pas ou très peu de retour aux agents en charge des suivis).

Dans ce contexte de mouvement des personnels à venir et d’incertitudes actuelles sur le département, nous resterons très vigilants à ce que les agents soient accompagnés, considérés et écoutés afin de prévenir les risques psycho-sociaux.

Marseille, le 09/02/2018.

AUDIENCE DISP grand est du 28 Novembre2017 DÉCLARATION LIMINAIRE coordination régionale CGT SPIP

Nous nous rencontrons ce jour alors que la reprise de la mobilisation dans les SPIP est imminente.

En effet, notre ministère de tutelle a finalement daigné répondre aux OS, mais a rebasculé la décision du report ou non de notre réforme au Ministre des comptes publics : quelle hypocrisie !

Version imprimable Déclaration liminaire audience nov 17

Nous ne transigerons pas avec l’application de notre réforme, gagnée de haute lutte et qui reflète le grand professionnalisme des SPIP.

D’autant que dans le même temps, la RIFSEEP va se généraliser , le RPO passe au forceps sans prendre en compte le travail de fond proposé par notre organisation, le dialogue social national est rompu…

Lire la suite

Motion de la coordination nationale

La Coordination Nationale CGT Insertion Probation a ouvert ses travaux, le 14 novembre 2017, en votant la participation à la manifestation du 16 novembre, à l’appel inter professionnel des organisations syndicales.

Version imprimable Motion coordination nationale

En effet les ordonnances concernant le Code du travail trouvent déjà leur parallèle dans la Fonction Publique tant sur le fond que sur la forme :

  • ð Rétablissement du jour de carence
  • ð Report du PPCR mais tentative de mise en place à marche forcée du RIFSEEP (prime au mérite)
  • ð Gel du point d’indice
  • ð Remise en cause de l’existence des Comités d’Hygiène et de Sécurité
  • ð Non respect du dialogue social
  • ð Programme d’économies drastiques dans la Fonction Publique qui ne pourra se traduire que par une privatisation et une atteinte aux services publics

Très concrètement, dans l’Administration Pénitentiaire, cette remise en cause du dialogue social est aujourd’hui flagrante :

-Report de la réforme statutaire et de l’accès à la catégorie A, alors même que les décrets d’application sont rédigés et que des engagements fermes avaient été pris au plus haut niveau de l’Etat !

-Adoption du Référentiel des Pratiques Opérationnelles dans sa version   initiale au mépris du travail de recherche ,de consensus et d’ouverture, présenté par la CGT . Pourtant, entre temps, des amendements avaient été retenus et sont brutalement balayés d’un revers de manche, sans discussion, après trois ans de travail !

-Déclarations laissant entrevoir une volonté de privatiser des pans entiers des missions des SPIP (TIG , PSE)

La politique actuelle est déroulée sans concertation réelle et porte des atteintes graves aux droits des salariés, qu’ils soient dans le privé ou le public. Cela démontre une volonté de démanteler les services publics et de les donner en pâture à la marchandisation… C’est bien d’un choix de société dont il s’agit .

Aussi la Coordination Nationale CGT Insertion Probation appelle l’ensemble des syndicats à participer à la manifestation du 16 novembre et à préparer la suite en organisant dans tous les SPIP des AG les plus larges possibles afin de déterminer les priorités revendicatives et les modalités d’action adaptées à chaque service .

 

Le 14/11/2017

A Montreuil

 

REFORME STATUTAIRE INSERTION PROBATION UNE QUINZAINE DECISIVE !

Le vendredi 14 avril, une réunion se tenait à l’administration pénitentiaire dans le cadre de la réforme statutaire de la filière insertion probation.

Version imprimable communiqué reforme statutaire filière insertion probation

Cette date était bien prévue au calendrier qui prend fin, rappelons-le mercredi prochain. Toujours sans aucun nouveau document de travail transmis, toujours avec un ordre du jour incertain, toujours avec des jeux de « poker menteur » et toujours sans capitaine à la tête du navire à la dérive… Pourtant malgré cette impréparation apparente, l’administration pénitentiaire a déjà bien avancé sur un certain nombre de sujets statutaires et a enfin posé sur table les évolutions possibles. Malgré les problèmes de communication entre les différents décideurs, tout n’est pas plié et tout se joue maintenant !

Lire la suite