Tag Archives: agent non titulaire

Situation intolérable des CPIP contractuelles du CD de BAPAUME : Service Précaire d’Insertion et de Probation

Les CPIP contractuelles du centre de détention de BAPAUME vivent une situation intolérable.

Deux professionnelles, dont la valeur et l’apport sont reconnus par l’ensemble de leurs collègues, subissent aujourd’hui la pression d’un silence assourdissant quant au renouvellement de leur contrat. Il est primordial de rappeler qu’elles avaient déjà été soumises à ces angoisses intenables deux mois auparavant pour aboutir à un renouvellement de deux mois avec des promesses quant à la non réitération de cette situation.

Il est également utile de rappeler que cette situation intervient à une période de l’année qui n’est pas anodine puisque l’arrêt de leur contrat interviendrait le 30 novembre peu de temps avant les fêtes de fin d’année ce qui rajoute une pression considérable à l’idée de ne pas pouvoir disposer d’un salaire à cette période de l’année.

C’est aujourd’hui toute une antenne qui est prise en otage de cette situation.

Tract Bapaume SPIP en danger

Lire la suite

SPIP 61 Quand la gestion des ressources humaines rime avec inhumaine

Le SPIP d’Alençon, carencé en CPIP, a bénéficié d’un emploi contractuel d’une durée de 6 mois, renouvelé une fois. Quel privilège ! Sachant que cet agent remplace un départ à la retraite d’un CPIP titulaire, dont le poste n’a pas été proposé au mouvement national….A noter qu’en surplus, outre ce départ à la retraite, le service compte actuellement deux autres postes vacants : un départ pour avancement et une absence pour congés maternité.

Le contrat de la dite contractuelle arrive à son terme le 31.10. N’ayant pas de réponse quant à la suite donnée à la demande de renouvellement de ce contrat, à moins de trois semaines de la fin de ce contrat, nous avons interpellé syndicalement la Direction des Ressources humaines de la DIR de RENNES ; il nous a été répondu que le contrat était renouvelé pour deux mois et prendrait donc fin le 31.12.2017. Bonne année !

Version imprimable tract_61

Lire la suite

SPIP 92 Déni de démocratie

La mobilisation des personnels, à l’initiative de l’intersyndicale CGT-SNEPAP-CNT s’est avérée payante puisqu’elle a, sans nul doute, fortement contribué au maintien à son poste de notre chargé d’accueil contractuel qui venait de se voir signifier brutalement la fin de sa mission.

Nous nous félicitons de ce succès, preuve que l’action solidaire est efficace et nous remercions les personnels qui ont pris part au mouvement.

Restons mobilisés car notre collègue n’est reconduit à son poste que jusqu’au 31 août 2017.

Version imrpimable tract intersyndical du 15 février 2017

La réorganisation du SPIP des Hauts de Seine devenue effective en octobre 2016 constitue une source de mécontentement pour nombre d’entre nous. L’équipe d’encadrement à lancé une réflexion sur cette réorganisation qui devrait se traduire par la publication d’un bilan.

Les représentants des organisations syndicales regrettent que cette réflexion s’effectue précipitamment, dans des conditions telles qu’elles ne peuvent s’associer à ce travail.

Nous sommes allés rappeler au directeur que les questions qui touchent à l’organisation du service ne peuvent être conduites sans que les représentants des personnels qui siègent au Comité Technique ne soient consultés.

Au delà de la tenue formelle des Comités Techniques qui reste incontournable selon les textes en vigueur, nous avons rappelé au directeur que le recours à des représentants plus ou moins occultes d’une fraction des personnels ne peut suppléer la consultation de l’ensemble des personnels, ce qui reste la vocation des organisations syndicales.

Le chantier du futur SPIP-Quartier de Semi-Liberté des Hauts de Seine a repris après un gel de plusieurs années.

Nous avons déploré auprès du directeur les conditions dans lesquelles la Direction de l’Administration Pénitentiaire conduisait cette opération. Il s’agit d’un véritable déni de démocratie puisque ni les personnels, ni leurs représentants n’y ont été associés.

L’histoire balbutie, On se souvient que la localisation actuelle du SPIP des Hauts de Seine a été conquise de haute lutte, après des mois de mobilisation intense et d’actions syndicales alors que l’Administration Centrale nous réservait une place à coté de la déchetterie de Nanterre. Grâce à notre combat, nous avons finalement été associés au choix des nouveaux locaux que nous occupons aujourd’hui à deux minutes du RER A.

Le projet de SPIP-QSL place le futur établissement dans un environnement plutôt hostile, aux confins d’une zone industrielle occupée par des usines dangereuses et polluantes et à au moins quinze minutes de la gare RER mal desservie par les bus ce qui la rend difficilement accessible au public.

Nous avons demandé au directeur de nous informer de l’état du chantier en cours afin que chacun, à partir d’une réunion de service puisse se faire une idée du projet entrepris par les services de la Direction de l’Administration Pénitentiaire sans aucun égard pour les personnels et les publics directement concernés.

Nanterre, le 15 février 2017,

SPIP 92 KLEENEX

Mépris total
Depuis novembre 2015, le spip de Nanterre se félicite du travail de son agent d’accueil. Impliqué dans sa fonction, cet agent a su se rendre indispensable, en améliorant considérablement l’organisation de ce poste clef.
Quelle ne fût pas sa stupeur lorsqu’en triant le courrier quotidien, notre agent d’accueil a trouvé un arrêté de la DI lui précisant que son contrat se termine au 1er mars.
Notre collègue n’a pas été reçu par la hiérarchie, il a été laissé seul avec cette nouvelle et n’a pas été soutenu comme il le mérite.

Version imprimable tract 27-01-2017 cedric
Un poste facultatif ?
Qui n’a pas été témoin des errements des agents administratifs, contraints d’assurer l’accueil en l’absence de notre cher collègue.
Oui, accueillir le public est un vrai métier. Et la qualité de l’accueil réservé au public est fondamentale. Il est temps de reconnaître ce poste à sa juste valeur. Il convient de sortir ce poste clef de la précarité et de reconnaître l’excellent travail de notre collègue.

Cherchez l’erreur :
Comme l’administration pénitentiaire n’est pas à une incohérence près, notre agent d’accueil a été retenu pour participer à une formation « gestion de l’agressivité et des conflits dans le cadre de l’accueil du public » à l’ENAP la semaine prochaine.

A l’ouest et rien de nouveau…

Le SPIP de NANTERRE souffre d’une pénurie de personnel qui va toujours s’aggravant, dans l’indifférence de notre hiérarchie. Avec cette scandaleuse affaire,notre pléthorique hiérarchie se distingue une fois de plus par son incurie et son mépris. Elle a pourtant ici une belle occasion de justifier de son utilité, dont les personnels font plus que douter.

Occupation citoyenne de l’accueil
Nous voulons une réponse concrète et rapide :Nous sommons notre hiérarchie de trouver une solution pour maintenir notre collègue dans son poste.
En absence de réponse lundi 30/01/2017 , les travailleurs sociaux annuleront leur convocations et occuperont l’accueil pour marquer leur solidarité.

CNT, CGT et SNEPAP-FSU

coup de poignard au spip 43

Alors que notre service commençait juste à trouver un équilibre avec un nombre PRESQUE suffisant en matière de ressources humaines, voilà que nous apprenons que la Direction Interrégionale de Lyon met fin le 30/04/2015 au contrat de travail de notre agent d’accueil en poste depuis novembre 2010, cumulant ainsi plus de 50 mois de présence effective depuis cette date. Cette décision de fin de contrat à été prise malgré les nombreuses démarches effectuées par la Direction du SPIP auprès de notre administration régionale (courriers, fiches de poste).

Mme la Directrice Interrégionale connaissez-vous réellement la situation du SPIP 43 ?

Lire la suite

Lettre ouverte à M. le Premier Président de la Cour d’Appel de Montpellier et à Mmes les JAP du TGI de Béziers

M. le Premier Président de la Cour d’Appel de Montpellier, Mmes les JAP du TGI de Béziers,

Nous avons été informés que vous êtes à l’origine d’une demande de renfort en personnels sur le site de Béziers/Milieu ouvert. Nous partageons très largement vos préoccupations concernant la situation très difficile que rencontre depuis maintenant plusieurs années ce service. Nous la connaissons d’autant plus que nous avons alerté à de nombreuses reprises la direction du SPIP de l’Hérault et la DI de Toulouse par des tracts et des courriers. L’Inspection des services pénitentiaires réalisée en juin 2014 a, d’après nos informations, confirmé l’état très difficile dans lequel se trouve ce service. Lire la suite