ORIENTATIONS

Version imprimable ORIENTATIONS 2016-2018 CGT insertion probation

couv

Edito

La CGT insertion probation a vu le jour à la suite de l’assemblée constitutive de novembre 2014 au cours de laquelle les syndicats locaux CGT SPIP ont adopté, dans un élan démocratique fort, un règlement intérieur et une feuille de route politique afin de continuer à mener coûte que coûte une activité militante riche pour la défense des personnels. Seize mois plus tard, nous étions réunis pour l’assemblée générale des syndicats pour une durée de 4 jours, durant lesquels nos travaux denses, riches, constructifs et fraternels nous ont permis d’adopter ce document d’orientation et de voter une évolution du Collectif en Union de Syndicats.
Jamais les politiques d’austérité n’ont été aussi dures, jamais les fonctionnaires n’ont autant vu leurs conditions de travail et leur pouvoir d’achat se dégrader, jamais nous n’avons vu autant d’attaques contre le service public, jamais les salariés du privé n’ont connu autant d’attaques contre leurs acquis sociaux. Ainsi les causes de la colère se multiplient et la révolte s’amplifie. Mais aussi climat dynamique, oui dynamique chers camarades, car face à cette crise, partout en France on sent un élan : un élan militant et constructif qui tente de faire un pied de nez à la résignation ; partout en France des comités de soutien massif et unitaire pour les militants victimes de discriminations syndicales ; partout en France les jeunes, les retraités, les précaires, les salariés se battent contre le néfaste et rétrograde projet Elkhomri portant des attaques graves au droit du travail ; partout en France les fonctionnaires luttent pour leur pouvoir d’achat et continueront de lutter.
Mais, malheureusement c’est aussi face à un contexte international particulièrement inquiétant portant atteinte à la démocratie et à ses valeurs, qu’il est également urgent de ne pas céder aux sirènes du tout sécuritaire. Dans nos services, nous assistons à ces dérives qui conduisent à faire des SPIP des services de renseignement. Sous couvert de prévention de radicalisation, nous, professionnels de l’accompagnement socio-éducatif, sommes amenés à des actes professionnels remettant en cause profondément notre déontologie et nos pratiques professionnelles. Il est urgent de s’interroger !
Enfin c’est un contexte fort de mobilisation intersyndicale dans nos services. En effet depuis de nombreuses semaines déjà, partout les personnels, privés du droit de grève, tiennent des modalités d’actions fortes et tous les jours les tracts pleuvent ! La CGT insertion probation se félicite de la mobilisation massive des adhérents des syndicats locaux CGT et de l’ensemble des personnels. Nous devons être toutes et tous ensemble fiers de cette lutte que nous espérons bien-sûr être victorieuse.

SOMMAIRE

EDITO page 1
PREAMBULE page 2
SERVICES PUBLICS ET POLITIQUES PUBLIQUES pages 3-4
POLITIQUE PENALE ET PENITENTIAIRE pages 4-5-6-7
SERVICES PENITENTIAIRES D’INSERTION ET DE PROBATION pages 8-9
LE SYNDICALISME DANS LES SERVICES PENITENTIAIRES D’INSERTION ET DE PROBATION pages 9-10
REPERES REVENDICATIFS TOUTES CATEGORIES pages 11 à 17
*Pouvoir d’achat et salaires, retraite, agents non-titulaires, originaires outre-mer pages 11-12
*Abrogation du statut spécial et du code de déontologie pénitentiaire pages 12-13
*Pluridisciplinarité, partenariat page 14
*Temps de travail, hygiène et sécurité / santé au travail, formation, mutation, action sociale pages 15-16
REPERES REVENDICATIFS MISSIONS STATUT CATEGORIELS pages 18 à 27
– Travailleurs sociaux de l’administration pénitentiaire
* Préserver la richesse de l’identité professionnelle pages 18-19
Réaffirmer la réinsertion et l’insertion sociale comme finalité de l’action des SPIP par la création d’une direction autonome de l’insertion et de la probation pages 20
Des méthodologies des outils, vers la multiplicité, la diversité des pratiques professionnelles page 20
Retrouver le travail social et ses méthodes d’intervention page 21
Vers un nouveau statut pages 22-23
Les assistants de service social en SPIP pages 23-24
– Les personnels administratifs page 24
– Les surveillants chargés du placement sous surveillance électronique page 25
– Les psychologues page 26
– Les cadres page 27