ORIENTATIONS

Congrès mars 2018 Document d’Orientations 9-7-18

 

Edito

Le collectif CGT Insertion Probation a vu le jour en 2014, lors de la 1ère assemblée générale des syndicats locaux CGT SPIP.

Ces syndicats sont le fondement de notre organisation et cette 1ère assemblée générale marquait le choix pour chacun d’entre eux d’adopter et de participer à un mode de représentation collective au niveau national.

En 2016, la 2nde Assemblée Générale du collectif CGT Insertion Probation a adopté une structuration en union de syndicats, cette union est effective depuis novembre 2016.

La dynamique initiale qui nous a animé s’en trouve confortée, offrant, en plus des syndicats locaux autonomes, une représentation nationale bénéficiant désormais également de statuts.

Le 1er congrès de notre union de syndicats s’est déroulé du 26 au 29 mars 2018 à Bourg Saint Léonard.

A cette occasion, les délégués des syndicats locaux ont débattu et adopté de nouvelles orientations politiques.

Cette actualisation s’est effectuée au regard de l’actualité de ces deux dernières années marquées par des combats importants dans lesquels la CGT Insertion Probation a été un acteur majeur : RPO1, outils d’évaluation, mobilisations pour la réforme statutaire, défense des droits syndicaux, risques socio-organisationnels, égalité professionnelle.

Autant de sujets sur lesquels la CGT aura pesé et affirmé ses positionnements sans concession tout en se tournant également vers l’avenir et les axes de militantisme à développer.

Ce document représente donc le cap à suivre pour l’activité militante de la CGT insertion Probation de ces prochaines années.

Version imprimable des orientations : Congrès mars 2018 Document d’Orientations 9-7-18

PREAMBULE page 2
SERVICES PUBLICS ET POLITIQUES PUBLIQUES. Page 3
POLITIQUE PENALE ET PENITENTIAIRE. Page 5
SERVICES PENITENTIAIRES D’INSERTION ET DE PROBATION. Pages
LE SYNDICALISME DANS LES SERVICES PENITENTIAIRES D’INSERTION ET DE PROBATION. Pages 11
REPERES REVENDICATIFS

*Égalité femme-homme. Page 14
*Pouvoir d’achat et salaires, retraite, agents non-titulaires, originaires outre-mer. Page 15
*Abrogation du statut spécial et du code de déontologie pénitentiaire. Page 17
*Pluridisciplinarité, partenariat. Page 19
*Temps de travail, hygiène et sécurité / santé au travail, formation, mutation, action sociale. Page 20
REPERES REVENDICATIFS MISSIONS STATUT CATEGORIELS. Page 26
Travailleurs sociaux de l’administration pénitentiaire
* Préserver la richesse de l’identité professionnelle. Page 26
* Réaffirmer la réinsertion et l’insertion sociale comme finalité de l’action des SPIP par la création d’une direction autonome de l’insertion et de la probation. Page 29
* Des méthodologies des outils, vers la multiplicité, la diversité des pratiques professionnelles. Page 29
* Retrouver le travail social et ses méthodes d’intervention. Page 30
* Conquérir une reconnaissance statutaire de catégorie A type. Page 32

– Les assistants de service social en SPIP. Page 34
Les personnels administratifs. Page 34

– La réserve pénitentiaire. Page 37
Les surveillants chargés du placement sous surveillance électronique. Page 38
Les psychologues. Page 39
Les cadres. Page 40