Articles de la catégorie: CAP

Info CAP: modification des postes ouverts

Nouvelle répartition des postes ouverts CAP mobilité 2018

La DAP a changé la répartition des 25 postes supplémentaires ouverts mais n’a aucunement communiqué sur ces postes ni sur les modifications qu’elle y a apporté.

La répartition du nombre de postes par DISP est la même mais les résidences administratives ont été modifiées. »

Voici la nouvelle répartition des postes ouverts en suppléments, à une semaine de la CAP sans possibilité de postuler ou modifier ses voeux:

Voici la nouvelle répartition des postes ouverts:

 

SPIP 02 LAON

SPIP 03 CUSSET

SPIP 11 CARCASSONNE

SPIP 13 MARSEILLE

SPIP 17 ROCHEFORT

SPIP 31 TOULOUSE

SPIP 33 BORDEAUX

SPIP 33 GRADIGNAN

SPIP 34 MONTPELLIER

SPIP 35 SAINT MALO

SPIP 47 AGEN

SPIP 59 LILLE

SPIP 60 CREIL

SPIP 61 ALENCON

SPIP 63 RIOM

SPIP 71 VARENNES LE GRAND

SPIP 76 LE HAVRE

SPIP 76 SAINT AUBIN

SPIP 83 DRAGUIGNAN

SPIP 90 BELFORT

SPIP 91 FLEURY MEROGIS  

SPIP 972 FORT DE FRANCE 2 postes

SPIP 974 LE PORT

SPIP 987 PAPAETE

Une nouvelle preuve de l’’improvisation et l’impréparation de cette CAP de mobilité.

Report de la mobilité de la CAP des CPIP

Communiqué report CAP

Quand la DAP n’est pas capable de préparer une mobilité en amont,

Quand la DAP n’est pas capable de se saisir des propositions de la CGT insertion probation,

Quand la DAP n’est pas capable de voir qu’Harmonie n’est pas fiable

Quand la DAP n’est pas capable de prendre des décisions face à son incompétence…

La DAP reporte la CAP de mobilité le jour où elle débute et elle fait subir son incurie aux agents,

Les élus CGT ne lâchent rien et seront là les 14,15,16 et 17 mai pour défendre les droits de tous !

Le 11 avril 2018

Les élus CAP CGT insertion probation

Résultat CAP 2018 (très partiel, la mobilité ayant été repoussée)

En début de CAP, après la lecture des déclarations liminaires des organisations syndicales, le président de la CAP a indiqué qu’en raison de « cafouillages », du manque de fiabilisation des données et de résidence administrative non stabilisées, l’Administration n’est pas en capacité de produire une CAP de mobilité.

resultats_CAP_11avril2018

La CAP ne peut se tenir sereinement et le Président de CAP reconnaît des risques de recours nombreux et l’incapacité de ses équipes à rendre compte aux agents des motifs pour lesquels ils auront ou pas été mutés.

-Le président de la CAP propose un report à une date ultérieure de l’examen de la mobilité concernant les postes classiques avec une transmission des données 8 jours au moins avant la nouvelle CAP.

-il propose l’organisation d’une réunion ce jour sur les problématiques liées à la CAP de mobilité après que nous ayons traité « les autres points à l’ordre du jour ».

Le président de la CAP a précisé les informations suivantes :

-concernant l’avancement hors classe et l’indispensable et préalable connaissance du taux de promus/promouvables, une relance a été faite par le DAP la semaine passée (!) pour connaître ce taux… sans toutefois de date limite pour obtenir réponse.

-concernant la CIP13, le Président de la CAP annonce que des agents contractuels vont être recrutés puis formés pour revoir la situation administrative de l’ensemble de cette promotion. Sans précision toutefois du délai dans lequel tout cela sera fait…

-le Président de la CAP s’engage à envoyer ce jour un courrier aux DISP pour annoncer le report de la CAP et en préciser les nouvelles dates.

 

VALIDATION HABILITATION PEDAGOGIQUE DES RESPONSABLES DE FORMATION

(41ème promotion)

Les documents utiles n’ont pas été communiqués aux OS : ils le sont finalement en début de CAP et la CGT fait le choix de les étudier et valider en direct pour ne pas pénaliser les agents concernés. Le problème a été soulevé des postes non proposés aux titulaires mais seulement aux sortants d’école, de la difficulté de proposer certains postes uniquement à la CAP des surveillants excluant de fait les autres RF. L’administration répond que les DISP ont été sollicitées à ce sujet sans retour probant.

 

VALIDATION PV CAP DU 19 OCTOBRE 2017 : Pas de difficulté

TITULARISATIONS Restaient 5 situations à étudier concernant la 20ème promotion de CPIP : 1 stagiaire sera prolongé de 6 mois dans un autre SPIP, les 4 autres reçoivent un avis FAVORABLE à leur titularisation.

Déclaration liminaire CAP mobilité CPIP 2018

Monsieur le Président de la CAP,

La CGT insertion probation n’a cessé de se battre – souvent seule – pour obtenir la réforme plaçant le corps des CPIP en catégorie A qui nous a été promise et qui nous est due. Si le texte vient de passer en CTM soyez convaincus que nous nous assurerons qu’il prendra cette fois le chemin du conseil d’État pour une application effective au 1er février 2019 !

DL CAP CPIP 11 avril 2018

Cette réforme, n’est que la transcription de ce que nous sommes. Les évolutions pensées dans le cadre des chantiers justice sur le sens et l’efficacité des peines devront nécessairement se faire sur la base de cette reconnaissance préalable. En effet, cette réforme tant attendue par la filière insertion probation n’est que le point de départ de la reconnaissance et de la valorisation de notre métier et de nos fonctions.

L’annonce du recrutement de 1500 personnels d’insertion et de probation met en évidence à quel point notre rôle social est enfin clairement identifié. Il faut désormais s’assurer que ces postes seront crées et utilement répartis sur le territoire national. Pour cela, il est INDISPENSABLE que des organigrammes soient mis en place . Les travaux qui se profilent sur les organigrammes doivent aboutir avant ces recrutements massifs. La CGT insertion probation a déjà démontré tout son intérêt et sa motivation sur ce sujet. Nous y serons partie prenante.

Nous rappelons à cette occasion notre attachement à une formation de qualité en 2 ans en alternance entre l’ENAP et des lieux de stages diversifiés (MO et MF). Nous savons que des renforts sont indispensables au plus vite si l’on ne veut pas que les services se vident, usés par des injonctions contradictoires, des orientations trop éloignées des terrains et des carences en effectifs toujours plus criantes face à l’augmentation de la population pénale en prendre en charge.

La CGT insertion probation avait proposé dans le cadre de la diversification de profils en matière de recrutement, de recourir aux professionnels ayant eu une expérience significative dans le domaine socio-médical et éducatif. Compte tenu du recours récurrent depuis plus de 8 ans à des contractuels, il est plus que pertinent de leur proposer une titularisation basée sur une reconnaissance des acquis professionnels. Ces professionnels expérimentés pourraient bénéficier d’une formation d’adaptation qui leur permettrait d’être opérationnels très rapidement et de venir renforcer les terrains.

Le déroulement de la scolarité à l’ENAP soulève aussi de nombreuses difficultés dont l’administration centrale doit se saisir. Les frais de repas mis à la charge des élèves, l’impossibilité de cuisiner sur place, la militarisation du site de l’ENAP, l’infantilisation à outrance, l’absence de procédure systématique d’avance de frais pour les stagiaires, la fin de la prise en charge des frais pour les agents qui modifient leurs lieux de stage…sont autant de freins au recrutement.

Par ailleurs, nous sommes très inquiets de ce qui est projeté quant à la redéfinition des compétences et rôle des CAP sur l’ensemble de la fonction publique.

Si nous sommes conscients que des efforts de gestion RH sont à faire du côté de l’administration, nous pensons que la réduction du rôle et de l’implication des syndicats dans la gestion des mobilités, avancements et autres décisions touchant à la carrière des agents, ne constitueront pas une réponse adaptée à la gestion de proximité voulue par le projet ni à la simplification des procédures de gestion. Tout le monde ici pourra même affirmer que les services RH locaux ne seront pas capables d’absorber de nouvelles tâches et encore moins de les accomplir convenablement

L’absence de préparation en amont de cette CAP avec les organisations syndicales est d’ailleurs un avant goût de ce qui est envisagé par le gouvernement lorsqu’il prévoit la fusion des instances de dialogue social, et l’administration se voulant bonne élève a mis cela en application dès cette CAP de mobilité !?

Malgré nos demandes réitérées de travailler en amont non seulement sur les critères de mobilité de la CAP mais aussi sur l’organisation même de celle-ci l’administration a préféré jouer seule sa partition. Nous ne nous étions pas trompés ! Il suffit de regarder le nombre de notes additives publiées sur cette seule CAP et la confusion créée au sein des services! Sans compter le sentiment pour les agents de ne pas avoir pu postuler en toute connaissance de cause.

D’ailleurs, depuis le début de la préparation de cette CAP, il était évident que celle-ci ne pourrait se tenir dans des conditions acceptables. Encore une fois c’est compter sur le travail fourni par les représentants syndicaux qui pallient les défaillances en matière de RH et l’absence d’anticipation du service, alors que les frais des représentants suppléants ne sont même pas pris en charge par l’administration.

Les documents préparatoires qui doivent être remis 8 jours avant le début de la CAP ne nous ont pas été remis. Comment est il possible de manifester aussi peu de respect pour les agents qui attendent la mobilité avec beaucoup d’angoisse ? Comment est il possible d’avoir aussi peu de respect pour les élus CAP qui passent 10 jours au Millénaire pour siéger à cette instance ? Comment peut on envisager de travailler sereinement dans ces conditions ?

Après une année blanche, personne ne pouvait ignorer que cette CAP représentait un enjeu fondamental pour l’ensemble des équipes au sein des SPIP, tant pour les personnels qui attendent une mutation, que pour l’ensemble des personnels qui restent dans des services à l’agonie tiraillés entre leur intégrité professionnelle, les charges de travail démesurées, les risques socio-organisationnels liés notamment aux désorganisations des services et au management autoritaire…

Dans la perspective de la CAP d’avancement devant se tenir en mai, nous vous alertons une fois de plus sur l’inconnu du taux pro/pro, ce qui pénalise les collègues ayant passé l’examen professionnel et ne permet pas la transparence pour les propositions au tableau d’avancement .

La CGT insertion probation en tant qu’organisation majoritaire des CPIP s’est toujours grandement impliquée dans la préparation de la CAP, cette CAP tant attendue, et sur laquelle pèse tous les fantasmes, sera encore une fois pour notre organisation l’occasion de veiller au respect des droits individuels et collectifs de l’ensemble des CPIP.

A Paris le 11 avril 2018

Les élus CAP CGT

Flash info CAP: ouverture de nouveaux postes

L’administration centrale semble avoir entendu les doléances de certains SPIP sur l’ajout de postes puisqu’elle a décidé de proposer 25 postes supplémentaires à la CAP d’avril 2018 ainsi répartis avec des  imprécisions pour certaines résidences administratives ;

Flash info postes supplémentaires CAP

SPIP47 AGEN 1
SPIP 33 BORDEAUX 1
SPIP 33 GRADIGNAN 1
SPIP 17 ROCHEFORT 1
SPIP 90 1
SPIP 71 CHALON / VARENNE 1
SPIP 59 LOOS 1
SPIP 02 LAON 1
SPIP 80 AMIENS 1
SPIP 03 MOULIN – CUSSET 1
SPIP 15/63 AURILLAC / CLERMONT 1
SPIP 83 DRAGUIGNAN 1
SPIP 13 MARSEILLE 1
SPIP REUNION 1
SPIP POLYNESIE 1
SPIP MARTINIQUE 2
SPIP 91 1
SPIP 22 COTE D’ARMOR 2
SPIP 61 ALENCON 2
SPIP 34 BEZIERS / MONTPELLIER 1
SPIP 11 CARCASSONNE 1
SPIP 31 SEYSSES 1

 

L’administration n’a pas pour autant ouvert  la possibilité d’émettre de nouveaux vœux ni reporté les délais de modification des demandes de mutations considérant que l’ensemble des postes susceptibles d’être vacants sont proposés dès le départ dans la note de mobilité de la CAP.

On peut aussi regretter que certains services doivent encore se contenter de patienter malgré leurs alertes et faire appel à des personnels contractuels qu’ils devront former et qui seront remerciés alors qu’ils seront tout juste opérationnels…

 

L’improvisation et l’impréparation de cette CAP de mobilité n’a généré que tensions et angoisse alors même que c’est un moment très attendu par l’ensemble des agents.

 

La CGT insertion probation devra une fois encore être très vigilante pour s’assurer que les droits des personnels seront bien respectés.

LETTRE OUVERTE AU DISP DE BORDEAUX

Monsieur le Directeur Interrégional,

Le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP) de Lot et Garonne constate la suppression de trois postes de conseillers pénitentiaires d’insertion et de Probation (CPIP) titulaires sur son antenne agenaise.
En effet, aucun de ces postes vacants n’est mis au mouvement lors de la publication du rôle de la commission administrative paritaire chargée de la mobilité des agents (CAP).

Pour accéder à la version imprimable de la lettre, bien vouloir cliquer sur le lien suivant  Lettre ouverte DISP Bordeaux – CGT SPIP 47 – fév.2018

Nous ne nous expliquons ni la logique en matière de ressources humaines de la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Bordeaux ni celle de la Direction de l’Administration Pénitentiaire.

Nous avons demandé des explications à notre hiérarchie qui nous a transmis votre réponse : à savoir que cette année était une « année blanche » et que le manque d’effectif serait comblé par un recrutement de contractuels.
Nous ne pouvons nous satisfaire de cette réponse, car d’une part, une année blanche dans la fonction publique consiste à ne pas créer de poste sur un service et non pas à en retirer, d’autre part, si l’on pouvait accepter cette réponse sur la CAP 2017 en raison de la fin de la préaffectation, ce n’est absolument plus le cas aujourd’hui.
Par ailleurs, en précisant que ces manques seront palliés par des recrutements de contractuels :

– vous reconnaissez que le fonctionnement de notre service nécessite des agents supplémentaires ;

– vous signifiez que la formation des CPIP à l’ENAP n’a aucun intérêt, puisque des personnels non spécifiquement formés peuvent faire leur travail.
L’administration pénitentiaire aurait-elle le projet de supprimer la formation des CPIP ?

Vous n’êtes pas sans savoir que chaque CPIP sur le département gère actuellement en moyenne 130 dossiers de personnes placées sous main de justice puisque :

  • Un poste de CPIP reste vacant depuis nov. 2016 suite à un détachement syndical ;
  • Une de nos collègues CPIP a changé d’administration en sept.2016 ;
  • Une de nos collègues C.P.I.P. est décédée au cours du premier semestre 2017 ;
  • Une autre de nos collègues C.P.I.P. est partie à la retraite fin déc. 2017 ;

Début février 2018, sur l’antenne d’Agen, ce sont 16 CPIP, dont, rappelons-le, un contractuel et un CPIP placé, qui s’efforcent d’effectuer le travail de 20 CPIP.
Sans l’ouverture de postes à la CAP de mobilité 2018, ce seront 14 CPIP qui devront faire ce travail car à ce jour, nous n’avons aucune garantie que des contractuels seront recrutés et ne pourrons jamais avoir celle de garder le CPIP placé.

Si ces contractuels peuvent être considérés comme un renfort, nous ne pouvons que nous opposer à cette solution, car cela ne fera que mettre encore plus à mal la prise en charge d’un public, faut-il le rappeler, déjà en difficulté.

Et à cette charge de travail, il faudra aussi bien sûr ajouter la formation de ces hypothétiques contractuels

Monsieur le Directeur Interrégional, cette charge de travail vous parait-elle compatible avec nos missions de réinsertion et de prévention de commission d’infraction ?
Encore une fois, notre public pâtira de ces carences d’effectif et ne pourra qu’être encore moins bien suivi qu’il ne l’est actuellement.

Au-delà de la violence qu’induit cette absence de logique en matière de ressources humaines, nous ne pouvons accepter la suppression de trois postes sur cette antenne qui couvre l’ensemble du département de Lot et Garonne et la maison d’arrêt d’Agen, et il nous sera impossible de palier les carences dénoncées depuis longtemps.

Enfin, quand nous interpellons notre direction sur l’absence totale d’adéquation entre les objectifs du service et les moyens à disposition des agents pour les atteindre et donc demandons à revoir à la baisse ces objectifs (comme l’intégration du RPO, ou tout ce qui sera chronophage), celle-ci répond très simplement que l’équipe « n’aura pas le soutien de [s]a direction ».

Dans ces conditions de RH déplorables et d’absence de soutien par notre hiérarchie, il est hors de question que les agents mettent leur santé en jeu pour répondre aux exigences de cette administration et travaillent pour les primes d’objectifs des directeurs.

Il est donc nécessaire d’informer nos partenaires institutionnels de nos carences actuelles et à venir afin de les prévenir des dysfonctionnements qui ne manqueront pas de survenir dans l’accomplissement de nos missions ; ce courrier sera donc envoyé également au Président du TGI d’Agen, au Procureur, aux juges de l’application des peines, au préfet ainsi qu’aux députés du Lot et Garonne.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Directeur, l’expression de notre attachement à la défense du Service Public.

Le 27/02/2018 CGT Travailleurs SPIP 47

Lettre ouverte à Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire

A réception de la liste des postes proposés à la mobilité des CPIP, nous avons appris avec effarement que le SPIP du Centre Pénitentiaire du Havre n’y figurait pas.

Pour accéder à la version imprimable, cliquez sur le lien suivant lettre ouverte Le Havre 280218

Pourtant, ce service a un effectif théorique de 9 CPIP. Pourtant, il ne compte actuellement que 4 titulaires et 3 contractuels dont les contrats prendront fin dans les prochains mois.

Et donc, 5 postes auraient dû être proposés au mouvement pour ce service qui tourne depuis plusieurs années avec un nombre insuffisant d’agents et dont une part importante est composée d’agents contractuels souvent mis en difficulté et dont la précarité des postes ne peut permettre une fidélisation.

En 12 mois, 11 contractuels se sont succédés. Autant de personnes qui, à peine formées par leurs collègues titulaires, laissent la place à de nouvelles recrues. Le dernier contractuel arrivé il y a un mois a d’ores et déjà démissionné.

Nous avions alors exprimé notre effarement auprès de notre hiérarchie et par voie d’information syndicale …

Et nous vous exprimons aujourd’hui notre indignation d’apprendre que cette absence de publication de postes au Havre pourrait être le résultat d’une inconséquence administrative !

Que l’état d’abandon dans lequel est laissé le SPIP milieu fermé du Havre soit le résultat d’une décision politique arbitraire ou qu’il soit le fruit d’une incompétence de l’administration, peu nous importe.

Le Centre Pénitentiaire du Havre fait partie des 27 établissements les plus sensibles en matière de terrorisme et radicalisation violente. Il est pilote en matière de programme RESPECTO et des groupes de parole RESPIRE.

Aussi, nous exigeons que cette situation soit réexaminée et que soit mis à la disposition du SPIP milieu fermé du Centre Pénitentiaire du Havre, les moyens humains nécessaires à son fonctionnement.

Nous exigeons la publication d’un additif à la note de mobilité proposant 5 postes au centre pénitentiaire du Havre.

Dans l’attente de votre décision, nous vous adressons, Monsieur le Directeur, nos cordiales salutations syndicales.

Le Havre, le 15/02/2018

Flash Info CAP CPIP 2018

La CGT insertion probation était reçue le 13/02 par RH4 pour évoquer les premières difficultés relatives à la CAP de mobilité 2018.

Flash info CAP CPIP 2018

Nous avons eu l’occasion de dire que la répartition des postes est une hérésie, et les nombreux tracts des terrains prouvent à quel point certains services se sentent abandonnés. Il semblerait que certains DSPIP et/ DISP parlent plus fort ou soient davantage entendus, car ce sont eux qui font remonter leurs besoins à l’administration centrale et priorisent les lieux à renforcer à partir d’une enveloppe octroyée par la DAP à chaque DISP selon des critères plus ou moins fiables.

Il devient urgent que des organigrammes de service soient mis en œuvre afin d’abonder  en personnels les services de façon pérenne.  Nous sommes également très inquiets concernant l’absence de prise en compte du nombre de contractuels sur certains lieux, contractuels dont les contrats vont prendre fin dans les mois à venir.

Les renforts escomptés n’y sont pas et le malaise se fait déjà sentir!

 

Le grand nombre de postes ouverts au SPIP 75 s’explique par la réouverture de Paris La Santé. Le SPIP 75 constitue une seule et même RA, les agents mutés sur le SPIP feront l’objet d’une « CAP interne  » pour déterminer leur affectation en Mo ou MF.

 

La note de mobilité va être rapidement suivie d’une note additive portant sur les postes de responsables de formation susceptibles de devenir vacants  et sur les postes en DISP et à la DAP. Il nous apparaît évident que les postes de RF doivent être proposés à la mobilité des CPIP et que les RF puissent postuler sur l’ensemble des postes ouverts et vacants.

Pour les postes profilés la question  reste la même, il s’agit là d’une sélection très subjective qui de plus se fait au détriment des terrains particulièrement carencés.

 

Nous avons également dénoncé le court délai laissé aux agents afin de faire une demande de mutation  notamment en période de vacances scolaires. Il est également préoccupant de voir que certains personnels en congé maternité, disponibilité, détachement n’ont toujours pas reçu la note mobilité à ce jour!

Les erreurs dans Harmonie sur les dénominations des Résidences Administratives et dans les personnes à contacter sur les postes profilés a aussi été prise en compte. Les correctifs vont être apportés rapidement et un erratumm  sur les personnes à contacter pour les postes profilés va être diffusé. Par ailleurs, les services RH locaux doivent récolter tous les justificatifs nécessaires à l’examen de votre situation. Ils ne peuvent refuser de transmettre vos documents à RH4.

 

Nous avons également rappelé que chaque agent faisant une demande de mutation doit pouvoir connaitre le nombre de points dont il dispose. Techniquement Harmonie permet de donner facilement cette information et permettrait à chacun de faire remonter d’éventuelles erreurs. Même si nous le rappelons la CGT vérifie les cotations de l’ensemble des agents lors de la préparation de la CAP.

 

Nous avions demandé en décembre 2017 que la note de mobilité soit revue comme elle devait l’être en janvier 2017 pour prendre en compte le Centre des Intérêts Moraux et Matériels afin que les originaires des DOM puissent bénéficier, comme le prévoit désormais le statut du fonctionnaire (article 60 loi 1/01/2184), d’une priorité de mutation pour leur territoire d’origine.

Mais l’administration, rattrapée par le temps et son manque d’anticipation, a diffusé une note de mobilité qui ne prend pas encore en compte cette priorité légale. Elle entend toutefois apporter, à la demande de la CGT Insertion probation  un examen attentif et particulièrement bienveillant aux originaires qui feraient valoir un CIMM.

Pour toutes question relative à la CAP des CPIP n’hésitez pas à appeler le 01.55.82.89.69 ou à envoyer un mail et/ou copie de votre de mande de mutation à capcpip2018@gmail.com.

Montreuil, le 14/02/2018

Les élus CAP CPIP

GUIDE CGT MOBILITE CAP CPIP 2018

Retrouvez en version imprimable et en intégralité le guide CGT mobilité pour la commission administrative paritaire des conseiller.e.s pénitentiaires d’insertion et de probation :

guide mobilité CGT 2018

Ci-dessous, l’édito de la CGT ainsi que le sommaire du guide.

Pour toute question aux élu.e.s CAP CGT, merci de nous adresser un courriel à l’adresse suivante : capcpip2018@gmail.com

EDITO
L’année 2017 a vu se concrétiser la fin de la pré affectation, ramenant la formation initiale à deux véritables années pleines d’apprentissage en alternance. Ce qui est une victoire pour l’ensemble de la profession a aussi conduit à une limitation de la mobilité en 2017 et a eu pour conséquence d’augmenter le recours aux contractuels dans les SPIP. Aujourd’hui il y a nécessité à pérenniser ces contractuels et sécuriser les organisations de service.
La mobilisation historique des personnels en 2016 a aussi permis l’obtention d’une revalorisation indemnitaire qui s’est concrétisée dès la paie d’avril 2017.
La CGT Insertion Probation aura également obtenu cette année que soient enfin reconnus les droits à retraites des collègues assistants de service social, même si les modalités dégressives retenues ne sont pas à la hauteur de l’implication de ces personnels dans nos services.
Et si l’on peut se féliciter des ces avancées obtenues par la lutte et l’engagement, il reste encore de nombreux combats à mener !

Lire la suite

FLASH INFO CAP CPIP

Depuis hier la note de mobilité pour la CAP des 11, 12 et 13 avril 2018 est diffusée dans les services.

Pour le moment, 249 postes sont ouverts. Concernant la répartition des postes : La répartition des postes laisse perplexe sur certaines DI et encore une fois, des services vont rester en sous effectifs Il est curieux que l’Administration s’entête à proposer deux postes de CPIP placés alors que sur certaines antennes, des postes ont disparu ou d’autres actuellement occupés par des contractuels ne sont pas ouverts.

L’Administration Pénitentiaire semble en incapacité d’avoir un suivi des antennes en raison de l’absence d’organigrammes dans les Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation.

FLASH INFO CAP 070218-2

Concernant les personnels originaires des territoires ultras marins : La CGT avait participé à la rédaction d’une nouvelle note, jamais mise en application, sur les critères de mobilité qui devrait s’appliquer pour la CAP, des CPIP avec notamment une avancée pour les originaires afin de faciliter leur retour dans leur département ultra marin d’origine. Des discussions étaient en cours mais la DAP a décidé d’envoyer la note avant la fin de ces échanges, curieuse notion du dialogue social… Pourtant, il apparaît essentiel pour la CGT que la prise en compte du CIMM conduisant à appliquer la priorité légale issue de la nouvelle rédaction de l’article 60 de la loi du 11 janvier 1984 soit intégrée à la note mobilité qui n’a finalement pas été modifiée depuis 2012.

La CGT relève tout de même que cette année la note de publication indique bien qu’il est possible de spécifier sur Harmonie l’existence de Centres d’Intérêts Matériels et Moraux sans qu’il ne soit indiqué quel en sera l’effet.

Concernant les Responsables de Formation : Le système en place jusqu’à présent excluait les CPIP Responsables de Formation de certaines propositions de poste, la CGT a prévenu RH de ces incohérences sans réponse à ce jour. Aucun poste n’est proposé pour le moment à cette CAP.

La CGT regrette que le délai pour poser sa demande soit très restreint pour faire des choix sereinement d’autant plus que la Zone A est en période de vacances scolaires du 10 au 25 février.

La CGT a réitéré sa demande pour que les agents puissent connaître leur nombre de points et qu’ils reçoivent un accusé de réception après avoir fait leur demande.

La CGT Insertion Probation occupe 3 des 5 sièges à la CAP des CPIP. Pour toutes demandes liées à la CAP de mutation des CPIP d’avril 2018, n’hésitez pas à contacter les élus CGT à la CAP via la boite mail : capcpip2018@gmail.com

Montreuil, le 7 février 2018

« Older Entries